•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alcool et stupéfiants en cause lors d'un accident de VTT

L'arrière d'un VTT roulant sur un chemin de terre.

Un véhicule tout-terrain.

Photo : Getty Images / Kyryl Gorlov

Radio-Canada

Dans son rapport déposé vendredi matin sur les circonstances de la mort d'un jeune de 21 ans de La Sarre, Raphaël Allard-Brousseau, le coroner Donald Nicole conclut que sa mort était de nature accidentelle.

Selon le coroner Nicole, plusieurs fractures et saignements internes ont provoqué sa mort, après avoir perdu le contrôle de son véhicule tout terrain (VTT), qui s’est renversé sur lui.

Le coroner conclut que la victime a pris un taxi à 5 h 30 du matin, après une soirée arrosée, en direction de l’aréna de Palmarolle où son VTT était stationné. Le rapport note qu’à ce moment, le jeune homme n’était pas en état de conduire et avait de la difficulté à marcher.

L’analyse des faits laisse présumer que M. Allard-Brousseau a perdu le contrôle de son VTT à cause de manœuvres de dérapages sur une surface partiellement glacée. Il avait à ce moment-là les facultés cognitives affaiblies par l’alcool, la cocaïne et le cannabis.

Des analyses toxicologiques pratiquées au Centre de toxicologie de l’Institut national de santé publique du Québec ont par ailleurs révélé que Raphaël Allard-Brousseau était intoxiqué à l’alcool. Le taux d’alcool dans le sang du jeune homme de 21 ans était nettement supérieur à la limite autorisée pour conduire.

Le coroner mentionne également qu’il avait consommé du cannabis peu de temps avant sa mort.

La sergente Nancy Fournier des communications pour la Sûreté du Québec réitère l’importance de ne pas conduire avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue.

On veut rappeler aux gens que de conduire avec les facultés affaiblies par la drogue ou l’alcool, c’est une infraction criminelle. Et les conséquences sont criminelles, peu importe le véhicule que vous conduisez. Que ce soit une auto, une moto, un VTT, une motoneige, ou un bateau à moteur, si vous avez consommé de l’alcool, ne conduisez pas.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.