•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une petite entreprise manitobaine à l'arrêt à cause du coronavirus

Ab Freig devant une pancarte de la Manitoba Technology Accelerator.

Selon Ab Freig, le directeur de Triple 3 Biotechnology, l’industrie du collagène représente un marché de 6 milliards de dollars, et 80 % des consommateurs sont en Chine.

Photo : Gao Jingnan

Radio-Canada

La croissance d’une entreprise émergente winnipégoise, qui produit des suppléments de collagène pour exportation sur le marché chinois principalement, a été stoppée à cause du coronavirus, soutient son directeur général. 

Selon Ab Freig, le directeur de Triple 3 Biotechnology, l’épidémie a mis en suspens les investissements potentiels de la compagnie et son accès à ce marché étranger de taille.

Le principal marché de nos produits, c’est la Chine, pas le Japon, ni aucun autre pays, ajoute Ab Freig.

On espère que ce sera juste un retard. Mais, si cela continue, on va perdre de grosses occasions, déplore le directeur de la jeune pousse.

Ab Freig était censé se rendre en Chine cette année pour rencontrer des distributeurs et lancer la production de ses suppléments de collagène grâce aux investissements. Désormais, il doute qu'il pourra y aller.

À cause du virus, tout est à l’arrêt, dit-il. On ne peut pas juste faire des affaires au téléphone.

En Chine, les transports ont été ralentis de manière importante pour limiter la transmission du coranovirus.

Ab Freig espère que les choses reviendront à la normale d’ici à l'été. Sinon, ces retards coûteront très cher à son entreprise, dit-il.

La compagnie Triple 3 Biotechnology est l’un des clients de Manitoba Technology Accelerator, une société à but non lucratif qui aide des entreprises émergentes à se développer.

Son directeur général, Marshall Ring, indique que l’entreprise tente depuis sept ans de développer des relations avec des investisseurs chinois.

 Manitoba Technology Accelerator avait convaincu un investisseur en capital-risque de venir à Winnipeg, pour investir jusqu’à 10 millions de dollars, mais son voyage a été annulé après l'explosion de l'épidémie.

Comme les agriculteurs, on plante des graines et on attend la récolte, dit-il. On était censé avoir une très bonne récolte cette année, mais elle a été retardée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Entrepreneuriat