•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère endeuillée revoit sa fille grâce à la réalité virtuelle

Un mère portant un casque de réalité virtuelle et des gants haptiques tend la main vers une version numérique de sa fille décédée.

Jang Ji-sun a pu interagir avec une version numérique de sa fille Nayeon, décédéé en 2016, grâce à la réalité virtuelle.

Photo : Capture d'écran YouTube

Radio-Canada

Dans une vidéo digne d’un épisode de Black Mirror, on peut voir une mère sud-coréenne renouer avec une version numérique de sa fille décédée, dont le visage, la voix et le corps ont été recréés grâce à la réalité virtuelle. 

Jang Ji-sung, mère de quatre enfants, a perdu sa fille Nayeon, qui a succombé à une maladie rare et incurable en 2016. On a créé un avatar de la petite fille en utilisant les images d’un enfant modèle et des photos de Nayeon, âgée de sept ans au moment de son décès.

La réunion virtuelle s’est tenue pour l’émission Meeting You, diffusée sur la chaîne de télévision sud-coréenne Munwha, selon ce que rapporte le journal Aju Business Daily.

Le but de l’émission est de donner à des personnes vivant un deuil la chance de dire un dernier adieu à leurs proches. Munie d’un casque de réalité virtuelle, Mme Jang a pu voir et entendre sa fille en version numérique, et même la toucher, grâce à des gants haptiques, qui permettent de ressentir les objets virtuels.

La rencontre s’est déroulée dans un parc virtuel où mère et fille ont pu échanger quelques mots avant que cette dernière aille se coucher, en affirmant qu’elle ne souffrait plus.

C’est peut-être ça, le vrai paradis. J’ai rencontré Nayeon, qui m’a interpellée avec un sourire, pour une très courte période, mais c’était un moment joyeux. Je crois que j’ai vécu le rêve que j’ai toujours souhaité vivre.

La vidéo démontre tout l’effet émotionnel qu’a eu la rencontre sur la mère, qui éclate en sanglots lorsqu’elle voit la petite Nayeon virtuelle pour la première fois.

La réalité virtuelle et les hologrammes sont de plus en plus utilisés pour recréer des versions virtuelles de personnes décédées. Par exemple, le dernier film de Star Wars, L’ascension de Skywalker, comporte des scènes avec l’actrice Carrie Fisher, qui est décédée en 2016.

Dans les dernières années, plusieurs musiciennes et musiciens ont également été ramenés « à la vie » pour une performance posthume, grâce à des hologrammes. On peut penser à Whitney Houston, Tupac Shakur et Michael Jackson.

Avec les informations de Telegraph, et VR Scout

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !