•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des voyageurs exaspérés par le blocage du transport ferroviaire

Des voyageurs debout dans une file.

Les voyageurs privés de train en raison de l'interruption du service de transport par rail doivent prendre l'autobus.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'interruption du service de train causée par les manifestations des Autochtones s'opposant au projet de gazoduc Coastal GasLink rend la vie difficile aux voyageurs. Plus d'une centaine de trains entre Toronto et Ottawa ainsi qu'entre Montréal et Toronto ont été annulés depuis jeudi. Des milliers de passagers s’impatientent chaque jour dans les gares.

Plusieurs usagers rencontrés ce vendredi à la gare d'autocars de Montréal sont obligés de trouver d'autres moyens de transport pour voyager. Même s'ils détenaient des billets de train de VIA Rail, ces voyageurs n’ont pas pu se rendre à destination. Ils ont dû se procurer des billets d’autobus.

On devait prendre le train à 6 h 25 ce matin, finalement on s’est retourné vers l’autobus rapidement. Ça impacte la vie de beaucoup de passagers, déclare une voyageuse.

Pour un autre usager rencontré à la gare d'autocars de Montréal, c’est prendre beaucoup de gens en otage pour peu de monde qui manifeste.

La paralysie du transport ferroviaire bouscule les habitudes des voyageurs, même s'ils essaient de s'organiser.

Je suis fatiguée, j’ai pas dormi de la nuit, je fais du diabète, puis je suis tannée.

Une voyageuse

Outre les voyageurs, plusieurs entreprises sont en péril et des employés risquent même de perdre leur emploi. Par exemple, le vice-président d'IMTT-Québec, Michael Kelley, a indiqué que le fardeau fiscal devient trop lourd et que l'entreprise, qui est basée dans le port de Québec, ne pourra pas tenir très longtemps.

La situation est quand même avantageuse pour d'autres entreprises, dont Orléans Express.

Le réseau, qui appartient au groupe Keolis et qui est l'un des principaux transporteurs par autocar du Québec, a annoncé qu'il ajoutait 34 autobus pour faire la liaison Montréal-Québec au regard de la demande qui a explosé. Le directeur des opérations de Keolis Canada, Jean-Philippe Desjardins, a expliqué que l'entreprise travaille avec des entreprises partenaires pour ajouter des départs.

Le blocage du transport ferroviaire touchant Toronto, Montréal et Ottawa est dû aux manifestations d'Autochtones un peu partout au pays. Les manifestants agissent en solidarité avec les Wet’suwet’en de la Colombie-Britannique qui s'opposent au projet de gazoduc Coastal GasLink dans le nord de cette province.

Avec des informations de Mélissa François

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Transports