•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Place aux francophones au Centre national de musique

Huit personnes posent devant un mur de briques.

De gauche à droite : Cristian De La Luna, Alpha Toshineza, Jon Weisz, Yves Gravel, Loig Morin, Natalie Bernadin, Vincent Monney et Jacques Richer.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Lyssia Baldini

Le Centre national de musique à Calgary ouvre ses portes aux francophones avec sa nouvelle galerie consacrée au cercle de la renommée de la musique québécoise et avec son programme d'incubateur en français pour les artistes. 

Le programme d'incubateur vise à aider les artistes à évoluer dans leur carrière en leur offrant les conseils de professionnels, en leur permettant d'utiliser les instruments de la collection du musée du centre et en organisant une présentation promotionnelle devant public. 

Inclure les artistes francophones, c’est un mandat très important pour le Centre de la musique à Calgary, explique Andrew Mosker, président-directeur général du Centre national de musique (CNM). Leur donner l’occasion de créer de la musique et d’apprendre à développer leur carrière dans l’industrie en Alberta, c’est très important pour nous. Quand les artistes francophones sont ici, ça ouvre les portes pour les artistes et pour la langue française dans notre région.

Andrew  Mosker, président-directeur général du Centre national de musique, devant  plusieurs photographies d'artistes francophones.

Andrew Mosker, président-directeur général du Centre national de musique est très heureux de promouvoir la langue française.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Le projet d'incubateur en soi existe déjà depuis quelques années, mais pour les anglophones. Des sessions de quelques jours, voire de plusieurs semaines, sont proposées aux artistes.

Le Centre national de musique à Calgary.

L'initiative de l'incubateur a été créée par le Centre national de la musique (CNM) et Manitoba Music.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Et cette année, l'incubateur francophone est le fruit d'une première collaboration entre Manitoba Music et le CNM. Jacques Richer, le coordonnateur du programme de musique francophone de Manitoba Music, est très heureux de cette collaboration.

Nous sommes vraiment heureux de nous associer au CNM et d'avoir ce projet à Calgary pour la première fois. Cela nous a permis de renforcer les relations que nous entretenons et d'aider à en créer de nouvelles pour la communauté musicale francophone de l'Ouest.

Jacques Richer, Manitoba Music

Les premiers artistes francophones à participer au projet incubateur sont Cristian De La Luna et Yves and the Talent, de l’Alberta, Loig Morin, de la Colombie-Britannique, et Alpha Toshineza, du Manitoba. Quatre artistes, quatre styles bien différents et quatre carrières.

Plusieurs personnes sont assises et discutent ensemble devant un écran, dans une salle.

Plusieurs sujets ont été abordés lors des ateliers : carrière, tournée, publicité, etc.

Photo : Courtoisie Yves Gravel

C'était une occasion en or pour ceux-ci qui souhaitent se lancer et faire avancer leur carrière et leur passion. C’est le cas de l’artiste franco-albertain Yves Gravel, qui vient tout juste de sortir son premier album, Ambivalent Certainty

J’ai appris plusieurs notions, même la façon dont je me définissais comme artiste. Je me voyais plutôt comme un artiste rock-progressiste et on a remis ça en question, et finalement je vais m’attribuer une nouvelle catégorie qui est progressiste-orchestral. Ça va plus avec le style de musique que je fais.

Yves Gravel, auteur-compositeur
Un homme enregistre sa voix avec un micro dans un studio.

Grâce aux ateliers, Yves Gravel a également appris différentes notions sur la production de futurs spectacles.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

L’artiste pop-électro de la Colombie-Britannique Loig Morin retourne à Vancouver également avec d'autres notions d'apprentissage.

Ce qui m’a le plus servi, c’est cette notion d’organisation pour faire une tournée au Canada. Parce que, là-dessus, j’ai très peu de connaissances et ça commence à venir, je commence a avoir quelques shows. Et donc, l’expertise des professionnels était vraiment intéressante, je dirais que c’est ce qui m’a apporté le plus et aussi faire la vitrine devant un public de Calgary, ça, c’était vraiment le vrai bonheur.

Loig Morin, artiste pop-électro

Andrew Mosker, du Centre national de musique, est fier d'avoir entamé ce nouveau projet et, surtout, que le Centre aide à promouvoir la culture francophone dans la province. D'ailleurs, la nouvelle galerie francophone ouvrira officiellement ses portes dans les semaines à venir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Musique