•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dernier prototype connu de la Nintendo PlayStation mis en vente aux enchères

Une console Nintendo Playstation accompagnée d'une manette ressemblant à celle de la Super Nintendo.

La Nintendo Playstation devait être un périphérique permettant à la Super Nintendo de lire les CD-ROM, mais le projet de Nintendo et Sony a avorté en 1991.

Photo : Heritage Auctions

Radio-Canada

En 2015, Business Insider rapportait que Dan Diebold, un utilisateur de Reddit, avait trouvé dans le grenier de son père un prototype de la Nintendo Playstation, résultat d’une collaboration avortée entre Nintendo et PlayStation. Il y a quelques jours, le rare artefact a été mis en vente aux enchères.

Au début des années 1990, aussi surprenant que cela puisse paraître, Nintendo et Sony n’étaient pas des rivaux, mais bien des partenaires, du moins pour un moment. Au début de 1988, Nintendo avait signé un partenariat avec Sony pour produire un périphérique à la future Super Nintendo, addition qui permettrait à la console de lire les CD-ROM.

À l’époque, Nintendo faisait face à une compétition de plus en plus féroce de la part de Sega et de sa console Genesis, dont les rumeurs disaient qu’elle allait être équipée d’un lecteur de CD-ROM. 

Au même moment, Sony cherchait à se tailler une place dans le milieu des jeux vidéo, d’où cette collaboration avec Nintendo pour créer le Super Nintendo CD-ROM Adapter, renommé Nintendo Playstation par les adeptes des deux marques.

Finalement, l’entente est tombée à l’eau en 1991. Sony a continué à travailler seul sur le projet, qui a abouti à la première PlayStation, lancée en 1995. Cette console est devenue une rivale importante de la Nintendo 64. 

En fin de compte, environ 200 prototypes de la Nintendo Playstation ont été créés et subséquemment détruits. Le seul exemplaire intact connu à ce jour aurait été acheté aux enchères par Terry Diebold, le père de Dan, après la dissolution d’Advanta, l'entreprise pour laquelle il travaillait.

M. Diebold a affirmé à Engadget qu’il avait payé la maigre somme de 75 $ US pour se procurer la console. À l’époque, il n’avait aucune idée de la rareté du prototype, jusqu’à ce que son fils dépoussière le gadget, en 2015.

Les enchères sont gérées par la maison Heritage Auctions. Au moment de la publication de cet article, l'offre la plus élevée pour acquérir la Nintendo Playstation s'élevait à 350 000 $ US.

Avec les informations de Business Insider, et Engadget

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !