•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au tour des enseignants en soins infirmiers de se faire entendre

Manifestation au Cégep de Sherbrooke.

Des enseignants en soins infirmiers du Cégep de Sherbrooke ont manifesté vendredi matin.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Des enseignants poursuivent les moyens de pression pour réclamer de meilleures conditions de la part du gouvernement Legault.

Vendredi matin, ce sont des enseignantes en soins infirmiers du Cégep de Sherbrooke qui se sont rassemblées pour dénoncer leurs conditions de travail.

Elles dénoncent notamment le fait qu'elles ne sont pas rémunérées pour l'ensemble de leurs tâches.

Tout ce qui craque dans le réseau de la santé, il y a des répercussions sur les enseignants. En plus, dans les cégeps, on manque de ressources donc la tâche doit se resserrer. On reçoit un nombre d'enseignants auxquels on a droit et on doit donner nos cours avec ça. Quand on manque d'enseignants, on doit donner plus de cours, a précisé Julie Dionne, présidente du syndicat au Cégep de Sherbrooke.

Des écussons de la CSN.

Les enseignants en soins infirmiers du Cégep de Sherbrooke ont fait une action de visibilité en pleine négociation avec Québec.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Jeudi, des enseignants ont brandi une banderole à l'heure de pointe du matin au coin des rues King ouest et Jacques-Cartier.

Le contrat de travail des enseignants deviendra échu le 31 mars prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Politique provinciale