•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

15 enfants meurent dans l'incendie d'un orphelinat en Haïti

Des gens se sont rassemblés devant les portes de l'orphelinat incendié.

Les conditions de sécurité incendie étaient défaillantes dans l’immeuble, selon des membres du personnel.

Photo : The Associated Press / Dieu Nalio Chery

Radio-Canada

Quinze personnes ont péri lors de l’incendie d’un orphelinat de la région de Kenscoff, en Haïti.

Deux enfants sont morts dans l'orphelinat et 13 d'asphyxie à l'hôpital de Fermathe, a indiqué la juge de la commune de Kenscoff, Raymonde Jean Antoine.

L’orphelinat géré par l'Église de la compréhension de la Bible (Church of Bible Understanding), un organisme américain, a été détruit par les flammes jeudi soir. L'incendie, dont l'origine demeure inconnue, s'est déclenché peu après 21 h.

Or, les conditions de sécurité incendie étaient défaillantes dans l’immeuble, selon des membres du personnel. D'après les déclarations d'un des enfants, l'origine du feu viendrait de bougies qu'ils avaient allumées pour éclairer leurs chambres, car le système électrique" avait "un problème", a indiqué la magistrate, précisant qu'une enquête était en cours.

L'orphelinat de Kenscoff, commune située sur les hauteurs de l'agglomération de Port-au-Prince, n'avait plus l'autorisation légale d'opérer depuis 2013 et abritait environ 66 enfants, selon la juge Raymonde Jean Antoine.

Les pompiers auraient mis une heure et demie à se rendre sur les lieux de l’incendie, selon Rose-Marie Louis, une employée de l’orphelinat.

Les secouristes sont arrivés sur les lieux à moto sans bouteilles d’oxygène ni ambulance pour transporter les enfants à l'hôpital, a pour sa part rapporté Jean-François Robenty, un fonctionnaire chargé de la protection civile.

Ils auraient pu être sauvés, a-t-il déclaré. On n'avait pas l'équipement pour les sauver.

L'Église de la compréhension de la Bible gère deux établissements en Haïti, qui s'occupent d'un total d'environ 200 enfants dans le cadre d'un programme de formation chrétienne.

Surpeuplé et insalubre

Selon l’Associated Press, les conditions de vie et de sécurité dans ces orphelinats de la périphérie de Port-au-Prince étaient problématiques depuis longtemps. L'Église avait d’ailleurs perdu son accréditation à la suite d’une série d'inspections, en novembre 2012.

Les rapports des inspecteurs haïtiens faisaient état à l’époque d’établissements surpeuplés et insalubres et d’un manque de personnel compétent pour s’occuper adéquatement des enfants.

Les membres de l’organisme religieux basé à Scranton, en Pennsylvanie, financent ces orphelinats notamment en vendant des antiquités de grande valeur à des antiquaires haut de gamme à New York et Los Angeles.

Lors d’une visite de l’orphelinat de Kenscoff par l’Associated Press, en 2013, au moins 120 enfants y vivaient entassés dans des pièces sales sur des matelas usés et délavés dans des lits superposés, avait rapporté l'agence de presse.

L'AFP a pour sa part constaté que le bâtiment de deux étages était toujours insalubre, avec des lits superposés – certains dans un état déplorable – entassés dans de petites chambres, avec un escalier exigu et une seule sortie fonctionnelle.

Les enfants recueillis par les orphelinats de l'Église de la compréhension de la Bible ne sont pas tous orphelins. Plusieurs d’entre eux y sont envoyés par leurs parents qui sont incapables de subvenir à leurs besoins.

L’organisation déclarait dans un rapport financier en 2017 que beaucoup d'entre eux sont dans un état désespéré et proche de la mort lorsque nous les prenons en charge.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Incendie

International