•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiens divisés sur le soutien aux chefs héréditaires Wet'suwet'en, selon un sondage

Des manifestants marchent dans une rue.

Des manifestants qui soutiennent les chefs héréditaires Wet’suwet’en manifestent dans la rue Granville au centre-ville de Vancouver, en Colombie-Britannique, le mercredi 12 février 2020.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms / CBC

Selon un nouveau sondage de l'Institut Angus Reid, 39 % des répondants appuient les manifestants solidaires aux chefs héréditaires Wet'suwet'en, même si 51 % d'entre eux affirment être en accord avec la construction du gazoduc Coastal GasLink.

L'enquête de l'Institut Angus Reid dresse un tableau d'un pays divisé selon des facteurs politiques, régionaux et économiques. Le sondage donne le portrait d'un peuple divisé selon ses allégeances politiques, son appartenance régionale, et ses revenus sur les questions des manifestations en soutien aux chefs héréditaires Wet'suwet'en qui s'oppose au projet, de projet de pipeline Goastal Gaslink et de la façon dont l'entreprise devrait procéder.

L'institut national de recherche à but non lucratif voulait répondre à trois questions, a précisé Shachi Kurl, directrice générale d'Angus Reid.

Que pensez-vous du projet lui-même? Que pensez-vous des manifestants? Et que devrait faire l'entreprise à l'avenir?

Shachi Kurl, directrice générale, Institut Angus Reid
Un graphique qui montre la divergence d'opinions concernant les manifestations en soutien à la Nation Wet'suwet'en.

Un graphique du sondage de l'Institut Angus Reid qui montre que l'opinion publique est partagée quant au fait de soutenir les manifestants opposés au gazoduc Coastal GasLink.

Photo : Institut Angus Reid

Deux personnes sur cinq (39 %) des personnes interrogées disent soutenir les manifestants qui appuient les chefs héréditaires de la Nation Wet'suwet'en. Ces derniers sont opposés au tracé du gazoduc qui doit traverser leur territoire.

Des dizaines de personnes entourent la fontaine devant le Palais législatif.

Des manifestants rassemblés devant le Palais législatif de la Colombie-Britannique, à l'occasion du discours du trône.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Profil des sympathisants des manifestants

Les sympathisants des manifestants sont généralement de jeunes femmes, à faible revenus et politiquement à gauche. Par ailleurs, ces sympathisants sont plus susceptibles de provenir de la Colombie-Britannique et du Québec.

Le sondage révèle également que 51 % des sondés disent qu'ils soutiennent le projet Coastal GasLink lui-même.

Plan serré de trois personnes au premier plan qui manifestent avec des dizaines d'autres personnes en arrière-plan.

Des manifestants occupent un port de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Gian-Paolo Mendoza

« Si vous êtes quelqu'un qui est enclin à soutenir des projets de développement des ressources, vous êtes également enclin à être vraiment ennuyé par les manifestants », estime Mme Kurl. Elle ajoute que « si vous êtes quelqu'un qui est susceptible d'être opposé aux projets de développement énergétiques, alors vous soutiendrez ces manifestants ».

En Colombie-Britannique, le clivage est presque net parmi les répondants : 46 % appuient les manifestants, 49 % les condamnent et les autres sondés sont indécis.

Méthodologie

L'enquête a été réalisée en ligne du 10 au 12 février auprès d'un échantillon aléatoire représentatif de 1508 adultes canadiens membres du panel en ligne Angus Reid Forum. Il est impossible de calculer une marge d'erreur sur un échantillon non probabiliste comme celui-ci.

Perturbations généralisées

Le conflit du gazoduc Coastal Link a vu un mouvement de protestation se soulever aux quatre coins de la Colombie-Britannique, mais aussi dans tout le Canada. Des manifestants ont bloqué des ponts, des ports, des routes et des voies ferrées à travers le pays.

Au premier plan, sept policiers vus de dos surveillent une foule de manifestants qui se trouvent devant eux au centre d'une intersection contrôlée par des feux de circulation.

Des manifestants bloquent l'intersection de Cambie et Broadway à Vancouver en soutien aux chefs héréditaires de Wet’suwet’en.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La semaine dernière, des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont arrêté plusieurs personnes qui empêchaient des travailleurs de la construction de se rendre sur un chantier du projet de gazoduc Coastal Gaslink en territoire Wet'suwet"en parce qu'elles contrevenaient à une injonction de la Cour.

Des opposants au pipeline bâtissent un campement.

Les manifestations le long de la route forestière enneigée sont au cœur du territoire des Wet'suwet'en.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Ces arrestations ont provoqué des manifestations dans plusieurs villes canadiennes. Shachi Kurl, directrice générale de l'Institut Angus Reid, croit qu'il « est possible au fil du temps que nous voyions l'aiguille commencer à bouger dans un sens ou dans l'autre parce que parfois les manifestations peuvent provoquer un contrecoup », avec pour conséquence une galvanisation ou un durcissement des opinions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones