•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Limoilou : des travaux sur la 18e Rue en 2021

Une scène d'accident sur la 4e Avenue à Québec

Un accident au coin de la 18e Rue et de la 4e Avenue en janvier a fait deux blessés légers.

Photo : Radio-Canada

Les travaux de réaménagement pour rendre la 18e Rue à Limoilou plus sécuritaire n’auront pas lieu avant 2021. D’ici là, un comité de travail évaluera des mesures temporaires pour ralentir les automobilistes sur l’artère.

Plus tôt en janvier, un homme et une femme enceinte avaient été happés par une voiture à l’intersection de la 18e rue et de la 4e Avenue. Des citoyens se préoccupaient de la dangerosité de cette artère, la qualifiant d’autoroute urbaine en plein quartier résidentiel. Des dizaines de collisions ont été répertoriées au même endroit dans les dernières années.

Tous les jours, il y a des écoliers qui traversent la 18e Rue pour se rendre aux écoles, ce n’est pas normal qu’on ait encore un axe routier où la vitesse est si facile, commente le président du conseil de quartier de Lairet, Yan Turgeon.

Les travaux pour changer la configuration auront lieu à l’horizon 2021, le temps de passer à travers le processus municipal pour aller de l’avant, a confirmé la conseillère municipale du district de Limoilou Suzanne Verreault lors du conseil de quartier, jeudi soir.

Jusqu'à ce jour, la Ville se contentait de dire que les travaux seraient faits à « court ou moyen terme », sans fixer d'échéancier.

Ça ressemble à élargir les trottoirs, faire des gonflements aux intersections pour essayer de diminuer un peu la vitesse et rendre ça plus sécuritaire, plus facile pour les piétons également, précise Mme Verreault. 

Elle rappelle que la 18e Rue fait partie des 140 sites prioritaires identifiés dans la Stratégie de sécurité routière 2020-2024.

Des solutions temporaires

En attendant ces travaux permanents, un comité de travail sera chargé de trouver des solutions temporaires à mettre en place dès cette année.

Jeudi soir, des citoyens du quartier Lairet ont déposé une pétition de plus de mille signatures, demandant des actions immédiates afin de réduire le nombre d’accidents.

Ça répond vraiment à une de nos demandes, on est assez enthousiastes, souligne Yan Turgeon.

L'un des instigateurs de la pétition, Louis-Maxim Tremblay, s'est aussi dit satisfait par les actions de la Ville.

Les présidents des conseils de quartier du Vieux-Limoilou et de Lairet siégeront à ce comité, de même que des citoyens et le directeur du Service du transport et de la mobilité intelligente de la Ville, Marc des Rivières.

Une première rencontre doit avoir lieu le 5 mars, confirme Suzanne Verreault.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale