•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fidèles moustachus au bord du gouffre

Un chat dans une cage.

Chaque année, des milliers d’animaux sont abandonnés par des locataires qui déménagent.

Photo : Radio-Canada

Félix Morrissette-Beaulieu

Les jours sont difficiles pour le refuge pour animaux Les fidèles moustachus, à Québec. Trois mois après avoir perdu la gestion animalière municipale, qui est passée aux mains de la Société protectrice des animaux (SPA), l'entreprise lance un dernier appel à l'aide pour sa survie.

C'est difficile. On a accumulé beaucoup de dettes, j'y vais au jour le jour, avoue le propriétaire, Samuel Côté.

En novembre, la Ville de Québec a retenu les services de la SPA pour remplir le rôle de refuge municipal à partir du 1er janvier 2020. Ce qui représente un financement stable de plus de 5 millions de dollars sur 5 ans.

Cette décision a eu pour effet d'amputer presque la totalité des revenus des Fidèles moustachus. Une campagne de financement a d'ailleurs été lancée.

Environ 30 000 $ ont été amassés grâce à diverses activités et une campagne en ligne, sur un objectif de 150 000 $.

C'est vraiment beaucoup, mais qui n'assure pas la survie du refuge pour des mois et des mois, estime M. Côté.

Plusieurs vagues de licenciements ont d'ailleurs eu lieu ces derniers mois.

Au début, on avait près d'une trentaine d'employés. On a réduit ça à 10. Lorsque le contrat a fini, on est tombé à huit, pis là, on vient encore d'en licencier deux. On est rendus seulement à six employés pour gérer le refuge.

Samuel Côté.

Samuel Côté

Photo : Radio-Canada

Déménagements

L'entreprise avait bon espoir de sortir la tête de l'eau en diversifiant ses services, en offrant notamment du toilettage et des consultations. C'est pourquoi elle a déménagé au 990, rue Philippe-Paradis, dans le parc industriel Duberger.

Or, une semaine après avoir déménagé, Les fidèles moustachus ont appris qu'ils devraient plier bagage. On a su par le propriétaire qu'il mettait la bâtisse en vente. À cause de ma situation financière, j'étais incapable d'acheter une deuxième bâtisse. Celle de l'Ormière, qu'on voulait vendre, n'était pas encore vendue.

L'entreprise est depuis jeudi de retour dans ses locaux du boulevard de l'Ormière.

Le refuge est situé dans une maison.

Le refuge Les fidèles moustachus ne sait pas s'il pourra poursuivre ses activités.

Photo : Radio-Canada / Félix Morrissette-Beaulieu

Baisse des euthanasies

Ces difficultés financières s'accompagnent d'un bilan positif pour l'entreprise, qui affiche une baisse du nombre de ses animaux euthanasiés. Samuel Côté dit avoir voulu offrir le service animalier municipal pour cette raison.

Nous, lorsqu'on est arrivés en poste, la première année, en 2016, ça tournait autour de 1600 euthanasies. En dedans de 4 ans, on a diminué de plus de 50 %.

Selon les plus récents chiffres de la Ville de Québec, en 2019, 603 animaux ont été euthanasiés à Québec. De ce nombre, 528 sont des chats, pour des raisons de maladie ou d'agressivité.

J'ai perdu beaucoup, j'ai plus de cheveux gris et je suis plus endetté, mais au moins le nombre d'euthanasies a été diminué et je suis fier de ça.

Samuel Côté, propriétaire, Les fidèles moustachus

En 2014, 3267 animaux ont été euthanasiés à Québec. En 2010, ce nombre était de 4400.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !