•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministère de l'Environnement songe à mesurer la qualité de l'air à Sept-Îles

La promenade du Vieux Quai à Sept-Îles

La promenade du Vieux Quai, à Sept-Îles. (archives)

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Laurence Royer

Le ministère de l’Environnement étudie la possibilité d’installer une station permanente d’échantillonnage pour obtenir un indice de la qualité de l’air à Sept-Îles.

Depuis plus de dix ans, des demandes d’installation d’une station permanente d’échantillonnage sont envoyées au Ministère par la Municipalité.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, a contacté le Ministère au mois de janvier pour faire le suivi de sa demande. Réjean Porlier affirme que le Ministère lui a confirmé que la requête de la Municipalité était étudiée. Le ministère de l’Environnement n’a pas répondu à nos messages à ce sujet.

Selon le maire, l’installation d’une station permanente d’échantillonnage permettrait de faire la lumière une fois pour toutes sur la qualité de l’air à Sept-Îles.

Ça permettrait d’arrêter toutes les suppositions. Tant qu’on n’a pas les faits, les données, tous un chacun y [va] de sa supposition. C’est comme la question de l’eau potable. Des gens disaient que l’eau n’est pas bonne et il y avait des gens qui avaient peur de prendre de l’eau alors que notre eau est de très bonne qualité.

Il porte une chemise et un veston à l'occasion de la rencontre du Nouvel An.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier

Photo : Radio-Canada

Lors de la séance du conseil municipal de Sept-Îles, lundi soir, six citoyens ont d’ailleurs interpellé le maire et les élus municipaux à ce sujet. Ils ont dit s’inquiéter de l’absence de station d'échantillonnage permanente dans la région.

Depuis quelques années, des stations temporaires d’échantillonnage d’air ont été installées de façon ponctuelle, notamment en 2009, en 2012, en 2013 et en 2014. Ces stations ne fournissaient des données que pour une période de temps limitée.

Selon la dernière étude produite par l'Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail en 2016, la qualité de l’air est satisfaisante à Sept-Îles.

Recommandations de la Santé publique

La Santé publique a émis un avis, en novembre dernier, recommandant l’installation d’une station d'échantillonnage à Sept-Îles. Cet avis a été mis à jour mercredi.

Dans le document, on peut notamment lire que [le territoire de Sept-Îles] est caractérisé par une quantité importante de chauffage au bois, le transport automobile et camionnage, un port maritime, de nombreux feux de forêt chaque année en plus d’héberger certaines grandes industries.

Le corédacteur de cet avis, le docteur Stéphane Trépanier, explique que l’indice de qualité de l’air est un outil très important.

L’indice de la qualité de l’air peut indiquer à certains groupes beaucoup plus vulnérables comme les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes, les gens déjà malades, de réduire un peu l’intensité de leurs efforts ou d’éviter de faire des sorties à l’extérieur de longue durée. Pour la Santé publique, c’est un outil très intéressant.

Le directeur régional de la santé publique, Stéphane Trépanier et le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier

Le directeur régional de la santé publique, Stéphane Trépanier et le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier

Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Les élus de la Municipalité ont l’intention de demander à la Santé publique de venir expliquer à la population les résultats de cette étude.

De plus, le maire Porlier s’est engagé à continuer de faire des suivis avec le ministère de l’Environnement au sujet de l’installation d’une station permanente d’échantillonnage.

Avec les informations de Marie Kirouac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Pollution