•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nantes s’oppose au tracé de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic

Le tracé retenu de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic.

Le tracé retenu de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic.

Photo : Gouvernement du Canada

Radio-Canada

Les élus de Nantes ont adopté à l'unanimité, lors du conseil municipal de mardi dernier, une résolution afin de s'opposer au tracé choisi l’année dernière pour la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic.

Dans la résolution, dont Radio-Canada Estrie a pu obtenir copie, il est mentionné que la Municipalité de Nantes refuse le tracé au sud de la route 161 de son secteur et demande aux ministres des Transports fédéral et provincial de reconsidérer l’un des deux tracés au nord de la route 161.

La Municipalité se dit fortement préoccupée par la sécurité des familles et des gens qui habitent dans ce secteur. Elle considère également qu’elle et sa population ont été très peu consultées pour le tracé de la voie de contournement.

Le tracé suggéré actuellement n'est pas acceptable socialement.

Les élus de la Municipalité de Nantes dans une résolution adoptée le 11 février 2020

Nantes demande également aux deux paliers gouvernementaux de considérer les nouveaux impacts sur l’environnement que le projet pourrait occasionner.

Dans ce dossier, la municipalité est consciente qu'elle fait cavalier seul, mais elle veut le faire pour ses citoyens.

Depuis un certain temps, on est moins impliqués avec les deux autres municipalités. Peut-être qu’il y aurait lieu d’avoir une réunion, mais moi, je n’y gagne rien. Lac-Mégantic, ils ont eu ce qu’ils avaient à avoir. Frontenac a réussi à obtenir le changement de place de la voie de transvidage. Nous à Nantes, on a eu zéro , avance Jacques Breton, maire de Nantes.

Plus de 80 propriétaires pourraient être expropriés

Le nouveau tronçon de 12 km traverserait les municipalités de Nantes, Lac-Mégantic et Frontenac. La voie ferrée éviterait le centre-ville de Lac-Mégantic. Le tracé actuel forcerait notamment l'expropriation de plus de 80 propriétaires.

La voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic a obtenu, l’année dernière, l'aval du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

L'Office des Transport du Canada (OTC), un organisme indépendant de Transport Canada, n'a pas encore donné son autorisation à ce projet .

La demande d’autorisation à l’OTC n’a pas encore été faite, a appris Radio-Canada Estrie. Elle sera déposée par la compagnie ferroviaire lors du développement des plans et devis .

Trop tard pour des modifications

Dans son rapport datant d’octobre dernier, le BAPE expliquait qu'il serait trop coûteux et trop tard pour lui apporter les modifications.

Les audiences du BAPE ont eu lieu en juin et juillet dernier. Plus de 200 citoyens avaient assisté à la première soirée pour en savoir plus sur le projet de voie de contournement. Au terme des audiences, quelque 50 mémoires avaient été déposés.

Des citoyens qui avaient participé aux consultations du BAPE cet été le qualifient de non-sens et de mauvais choix.

Le gouvernement du Canada a confirmé en mai 2018 qu’il allait financer 60 % des coûts de construction de la voie de contournement alors que le gouvernement du Québec financera l’autre 40 %.

Le projet est évalué à 133 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !