•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Davie : des travailleurs exposés au plomb pendant 18 mois

Le brise-glace Jean Goodwill de la Garde-côtière canadienne
converti par le chantier Davie

Le brise-glace Jean Goodwill de la Garde-côtière canadienne converti par le chantier Davie (archives)

Photo : Radio-Canada / Marc Godbout

Radio-Canada

Les employés de la Davie ont travaillé pendant 18 mois sur un brise-glaces dont la peinture contenait du plomb sans le savoir. La direction de l'entreprise n'a été avisée que mercredi par la Garde côtière canadienne.

Le chantier de conversion de trois brise-glaces a été suspendu mercredi pour des raisons de santé et sécurité. Conséquemment, 300 travailleurs ont dû être mis à pied.

« On a déjà fait du radoubage sur des navires de la Garde côtière dans le passé où il y avait du plomb », explique le vice-président aux affaires publiques, Frédérik Boisvert.

« Ce n'est pas une nouveauté pour nous. Ce qui est nouveau, c'est de ne pas le savoir à l'avance », insiste-t-il.

La semaine prochaine, trois infirmières s'affaireront à rencontrer les employés qui ont été exposés au plomb lors des travaux. Ils seront soumis à des prises de sang.

« Par la suite, des mesures seront prises, dépendamment des résultats », précise Frédérik Boisvert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Chantier naval