•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Saint-Valentin : des amoureux pour la vie

    Un homme raconte une histoire et une femme rit, assise à côté de lui.

    Henri et Brigitte Fradette, mariés depuis 59 ans, « Les Coqueluches 1975 ».

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Croyez-vous en l’amour qui pourrait durer toujours? Quel est donc le secret des couples heureux? Pour la Saint-Valentin, nous vous proposons de découvrir dans nos archives, les récits de vie de partenaires mariés depuis plusieurs décennies.

    S’aimer et s’entraider

    À l’émission Aujourd’hui du 29 octobre 1963, l’animateur Jean Ducharme s’entretient avec monsieur et madame Arthur Blondin de Lac-Caribou, dans les Laurentides.

    Aujourd’hui, 29 octobre 1963

    À l’époque du reportage, le couple est marié depuis 60 ans. Assis côte à côte dans la cuisine, ils évoquent leurs souvenirs et racontent au journaliste comment ils ont traversé la vie ensemble. Une existence qui devait composer avec le manque de commodités et la rigueur du climat laurentien.

    En 1903, année de leur mariage, il n’était pas question d’électricité ni d’eau courante à Lac-Caribou.

    Mme Blondin n’a que 17 ans lorsqu’elle se marie, son mari en a 21. M. Blondin défriche la terre donnée par son père. Un lopin sur lequel ils élèveront 14 enfants.

    Au début, on ne cultivait pas assez pour vivre. Ce qui nous a sauvés, c’est qu’on avait bien du bois. Du bois de corde et on charriait ça à Sainte-Agathe et on vendait ça au moulin à scie

    M. Blondin

    Mme Blondin prenait le godendard et suivait son amoureux dans la forêt.

    Je marchais par derrière lui pour aller chercher du bois. On le sciait ensemble. Il le fendait et moi je le cordais. C’était long avant de faire un petit peu d’argent, je vous le dis.

    Mme Blondin

    « Aviez-vous un secret, aviez-vous une recette? » leur demande le journaliste.

    Le secret, c’était pas de chicane. Quand ça ne veut pas aller, on lâche hein? Chacun met de l’eau dans son vin, pis de même ça va mieux.

    Mme Blondin

    Rire de ses petits défauts

    Le 7 février 1975, les animateurs Gaston L’Heureux et Guy Boucher visitent M. et Mme Fradette de Bois-des-Filion pour l’émission Les Coqueluches.

    Les Coqueluches, 7 février 1975

    Dans le salon, les éclats de rire se font entendre. À n’en pas douter, le couple aime bien se taquiner.

    Henri et Brigitte Fradette sont mariés depuis 59 ans à l’époque du reportage. Ils ont célébré leurs noces le jour de la Saint-Valentin 1916.

    Comment vous êtes-vous rencontrés, demandent les animateurs?

    C’est mon frère qui l’a amené chez nous, pis j’en voulais pas. Je ne voulais pas sortir avec des garçons. J’avais 17 ans. Quand il voulait me voir, il venait chez nous, pis moi je me sauvais. Il m’a couru deux mois de même.

    Brigitte Fradette

    Lorsque M. Fradette réussit enfin à obtenir l’attention de Mme Fradette, celle-ci émet encore des doutes, cette fois sur sa façon de l’embrasser.

    Un jour, il m’a vue sur la rue et m’a demandé de sortir avec lui. J’ai dit oui. Il m’a embrassée sur le front. J’ai dit : tu parles d’un maillet.

    Brigitte Fradette

    Durant plusieurs années, Henri Fradette sera chargé de la cuisine à la maison. C’est que madame ajoute parfois des ingrédients inusités aux recettes.

    Riant des travers de son épouse, M. Fradette y va d’anecdotes culinaires. Sa femme voulant l’aider dans sa recette de creton s’était trompée entre les épices et la crème de tarte. Une autre fois encore, lors de la confection d’un gâteau, elle avait confondu essence de vanille et Castoria, un laxatif pour les enfants.

    Prendre son temps

    Le jour de la Saint-Valentin 1975, les animateurs des Coqueluches reçoivent les Labranche. Le couple est présenté par Mgr Raymond-Marie Lavoie.

    Leurs amours, c’est quelque chose d’absolument inouï, invraisemblable. Ce qui est extraordinaire c’est qu’ils n’avaient rien à confesser et qu’ils sont sortis pendant 17 ans ensemble.

    Monseigneur Raymond-Marie Lavoie

    En effet M.et Mme Labranche, mariés depuis 31 ans, se sont fréquentés pendant 17 ans avant le grand jour.

    Les Coqueluches, 14 février 1975

    Durant ces 17 années, ils se sont vouvoyés et ont dormi chacun sur leur divan.

    M. Labranche a attendu que tout soit parfait avant de demander la main de Mme Labranche.

    Quand on se marie pis que l’argent manque, ça brise un peu le bonheur. Une femme, faut que ce soit choyé.

    M. Labranche

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Art de vivre