•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Controverse aux élections de l’association étudiante de l’Université Laurentienne

Le campus universitaire de l’Université Laurentienne à Sudbury

L’Association générale étudiante est le principal regroupement des étudiants de l’Université Laurentienne.

Photo : CBC/Erik White

Radio-Canada

La disqualification de trois candidats a provoqué des remous lors de l’élection des membres du nouvel exécutif de l’association générale des étudiants de l’Université Laurentienne (AGÉ). Le président sortant, Éric Chappell, a été réélu après que ses concurrents aient été expulsés de la course.

Le candidat à la présidence Darius Garneau, qui a devancé M. Chappell de 103 voix au scrutin, estime avoir subi un traitement injuste.

Comme les deux autres exclus, il a été disqualifié pour avoir contrevenu plus de quatre fois aux règles de campagne sur les réseaux sociaux. Autrement dit, le comité d’élection l’accuse de ne pas avoir fait valider chacune de ses publications en amont.

La liste d’élection de l’Association Générale Étudiante.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les résultats du scrutin 2020-2021 ont été envoyés par courriels aux étudiants membres de l'association.

Photo : Document remis à CBC

M. Garneau a contesté la décision, soulignant avoir soumis au comité d’élection la teneur générale de ses messages au préalable.

Dans un courriel adressé au comité, obtenu par Radio-Canada, le candidat écrit quelques slogans, tels que donnez-moi l’opportunité de faire une différence et allez voter.

L’affiche électorale du candidat Darius Garneau

Une photo n’ayant pas été approuvé au préalable par le comité d’élection, selon le document d’appel de Darius Garneau et dont Radio-Canada a obtenu une copie.

Photo : Gracieuseté de Darius Garneau

L’appel a été refusé.

Le candidat estime que le comité ayant évalué sa demande était biaisé, puisqu’il était constitué de gens ayant un lien avec l’ancien comité exécutif.

J’ai l’impression qu’il était essentiellement impossible d’infirmer la décision

Darius Garneau, candidat à la présidence de l’AGÉ

Réplique étudiante

Le comité administratif a entériné les résultats du scrutin mercredi soir.

Plus d’une trentaine d’étudiants ont fait connaître leur mécontentement en manifestant sur place.

Jack Ainsworth, qui suit un cursus en éducation et en biochimie à l’Université Laurentienne, estime que sa voix n’a pas été entendue.

Nous avons été traités comme si nous n’étions pas là

Jack Ainsworth, étudiant membre de l’AGÉ
Jack Ainsworth pose avec une affiche.

Jack Ainsworth était présent à la manifestation de mercredi.

Photo : Gracieuseté de Jack Ainsworth

L’étudiant juge que les candidats disqualifiés ont été victimes de l’interprétation de règles floues, et affirme que les protestataires n’ont pas dit leur dernier mot.

On cherche à infirmer la décision, ou à avoir une ré-élection, dit-il.

Suivre les règles

Selon Justin Pappano, président du conseil administratif de l’AGÉ, les règlements de l’élection étaient clairs pour tous les candidats dès le début de la course.

Il ajoute que le comité d’élection a averti les contrevenants à chacune de leurs infractions.

Justin Pappano pose devant un mur.

Justin Pappano a déjà tenté sa chance comme conseiller municipal dans le Grand Sudbury lors du scrutin de 2018.

Photo : Justin Pappano

On ne peut pas choisir quand et à qui on applique les règles.

Justin Pappano, président du conseil administratif de l’AGÉ

Il reconnaît toutefois que certaines politiques d’élections ont peut-être besoin d’être révisées, mais que cela sera l’affaire du conseil administratif.

Avec les informations de Zacharie Routhier, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Élections