•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville reprend le contrôle du chantier du Centre de glaces de Sainte-Foy

Croquis de l'intérieur du centre de glaces. Une patinoire se trouve au centre d'un anneau où des gens patinent.

Le Centre des Glaces tel qu'il doit être aménagé à Québec en 2020-2021.

Photo : Le Carrefour de Québec

Olivier Lemieux

La Ville de Québec retire la responsabilité de l’important chantier du Centre de glaces, dans le secteur Sainte-Foy, au Groupe Axor. La firme de Montréal sera cependant compensée pour le travail effectué jusqu’à maintenant.

Un sommaire décisionnel adopté par le comité exécutif le 6 février dernier confirme la résiliation du contrat. Le Groupe Axor a présentement la tâche de coordonner les activités de l’ensemble des entrepreneurs sur le site et d’assister les professionnels engagés par la Ville (architectes, ingénieurs, etc).

Selon le document, le gestionnaire acquiescerait à la demande pourvu que les sommes dues et exigibles lui soient payées.

La Ville de Québec souhaite confier la coordination du chantier à son Service de la gestion des immeubles qui devra ensuite solliciter les services d’entrepreneurs et de consultants spécialisés dans la mise en place et la mise en service d’équipements spécifiques au Centre de glaces.

Une décision de « gré à gré »

Par courriel, la Ville de Québec a tenu à préciser que la décision de résilier le contrat avec Axor n’est pas reliée à la performance de l’entreprise et a été prise de gré à gré.

Au cours des dernières semaines, l’administration Labeaume aurait partagé au gestionnaire son désir de finaliser le chantier à l’interne.

La Ville précise que le Service de gestion des immeubles a toute l'expertise pour les étapes restantes de la construction et avance même que la prise en charge du chantier pourrait générer de légères économies.

Le futur Centre de glaces de Québec en construction (novembre 2019).

Le futur Centre de glaces de Québec en construction (novembre 2019).

Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

L’opposition se questionne

Le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville, Jean-François Gosselin, balaie du revers de la main la réponse de l’administration Labeaume.

Patrick Paquet, Jean-François Gosselin, Stevens Melançon

Les conseillers de Québec 21 : Patrick Paquet, Jean-François Gosselin, Stevens Melançon

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Nous on a un autre son de cloche que ça, dit-il. Normalement, lorsqu’on retire un contrat à un fournisseur, c’est pour des dépassements de coûts ou des échéanciers qui ne sont pas respectés.

Pour Jean Rousseau, de Démocratie Québec, bien des questions demeurent sans réponse.

Si on ne fait pas le travail, c’est une chose, mais si on le fait mal, ça peut avoir des conséquences. Est-ce que la Ville va se faire rembourser?, demande-t-il.

La Ville de Québec assure que le bâtiment doit être livré comme prévu à l’hiver 2020-2021 et que le budget de 69 millions sera respecté.

Les deux tiers des travaux du projet seraient complétés.

Chronologie du projet

  • 2007 : Lors de sa première campagne électorale, Régis Labeaume s’engage à couvrir l’anneau de glace Gaétan-Boucher et d’en faire un centre multifonctionnel.
  • 27 février 2014 :  Le gouvernement fédéral s’engage à financer le projet à la hauteur de 32,5 M$.
  • 7 juillet 2016 : Le maire Régis Labeaume et le ministre fédéral de l’Infrastructure de l’époque, Amarjeet Sohi, confirment la réalisation du complexe. Le projet de 68 M$ sera financé à parts égales par sa ville et les deux paliers de gouvernement.
  • 19 février 2018 : La Ville dévoile le concept du futur anneau de glace et l’échéancier.
  • 11 mars 2018 : Dernier tour de piste à l’anneau de glace Gaétan-Boucher.
  • Octobre 2018 : Début des travaux d'excavation.
  • Février 2020 : Report de l'ouverture prévue en Août au  cours de «  la saison de patinage de 2020-2021 ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale