•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sort de la filière ferroviaire de Bombardier se fait attendre

Pancarte à l'entrée de l'usine Bombardier de La Pocatière.

L'usine Bombardier de La Pocatière (Archives)

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Alexandre Courtemanche

La patience des employés de l'usine de La Pocatière est mise à l'épreuve, alors que Bombardier n'a pas annoncé le sort qu'elle réserve à sa filière des transports ferroviaires.

Certains d'entre eux ne mâchaient pas leurs mots à l'endroit de leur grand parton en arrivant au travail ce matin, apprenant qu'Airbus et le gouvernement du Québec prenaient le contrôle du programme A220, anciennement appelée la C-Series.

On a eu Joseph-Armand Bombardier pis Laurent [Beaudouin] qui ont amené ça à l'international, pis là, on a Pierre Beaudouin qui est un débâtisseur (sic).

Un employé de l'usine Bombardier de La Pocatière
Les employés de l'usine Bombardier de La Pocatière se rendent au travail, tôt le matin.

Les employés de l'usine Bombardier de La Pocatière se rendent au travail, tôt le matin.

Photo : Radio-Canada

C'est pas une mauvaise chose, lance cet autre employé, mais ça va prendre autre chose qu'un changement de nom sur la canne de peinture, je vais te dire.

C'est surtout l'absence de nouvelle qui met les nerfs des employés—ainsi que ceux des élus de la région—une fois de plus à l'épreuve.

Mercredi, le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, avait laissé entendre qu'on connaîtrait probablement le sort de la filière ferroviaire de Bombardier jeudi matin.

Un mélange d'inquiétude et d'optimisme

C'est souvent aux travailleurs que l'on pense, à leur famille, à la région. Bombardier à La Pocatière, c'est un symbole, le moteur de notre économie.

Yvon Soucy, préfet de la MRC de Kamouraska

C'est en ces mots que le préfet de la région résume le suspense qui règne dans l'air du Bas-Saint-Laurent. Yvon Soucy se dit rassuré par les propos du premier ministre François Legault, qui soulignait ce matin que le marché du transport ferroviaire est très prometteur en Amérique du Nord.

Le développement de ce marché faisait d'ailleurs partie des grands axes sur lesquels François Legault a misé lors de sa visite chez nos voisins du sud, la semaine dernière.

Et, rappelle le préfet, même si on a souvent vu Bombardier avoir mauvaise presse, il ne faut pas oublier que l'usine de La Pocatière a toujours livré la marchandise.

Le drapeau de l'usine Bombardier de La Pocatière.

Le drapeau de l'usine Bombardier de La Pocatière.

Photo : Radio-Canada

Yvon Soucy termine le flot de ses pensées en soulignant tout l'environnement industriel qui s'est développé autour de l'usine de Bombardier, qui a fait naître et alimente une pléthore d'expertises dans le KRTB.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Industries