•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cour suprême du Canada refuse d’entendre la cause des époux Radita

Le jeune Alex Radita, à gauche, et ses parents, Emil et Rodica Radita, à droite.

Les époux Radita (à droite) avaient été condamnés en 2017 à la prison à vie pour le meurtre de leur enfant, Alex (à gauche) qui souffrait de diabète et de malnutrition.

Photo : Facebook/CBC

Radio-Canada

La Cour suprême du Canada refuse d’entendre les arguments des avocats d’Alex Radita, condamnés à la prison à vie pour le meurtre de leur enfant.

Emil et Rodica Radita avaient été reconnus coupables de meurtre au premier degré en 2017 à la suite de la mort de leur enfant, qui souffrait de diabète et de malnutrition. Ils avaient été condamnés à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

En février 2019, cette condamnation avait été confirmée en appel. À l’époque, la mère d’Alex Radita avait mis en cause la partialité de la juge, arguant que celle-ci avait pleuré pendant le procès.

L'adolescent de 15 ans est mort de faim en 2013, à la suite des complications d’un diabète non traité. Ses parents s’étaient vu retirer sa garde, lorsqu'il avait frôlé la mort, alors qu’il était seulement âgé de 5 ans.

Pendant les dix années où il a vécu en Alberta, Alex Radita n’a jamais vu de médecin ni fréquenté d’école.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Crimes et délits