•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trains bloqués : Ottawa offre une rencontre et demande la levée du barrage

Le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller.

Le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller, a proposé de rencontrer les Mohawks de Tyendinaga samedi.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, a proposé de rencontrer les Mohawks de Tyendinaga samedi. Il demande en retour à ce qu'ils cessent de bloquer les voies du CN près de Belleville, en Ontario.

La manifestation qui dure depuis neuf jours bloque le trafic des trains Via Rail partout au pays et celui de marchandises opérées par CN dans l'Est du Canada.

M. Miller a envoyé le courriel juste après minuit jeudi à trois personnes, dont Kanenhariyo, dont le nom anglais est Seth LeFort, le chef des Mohawks de la baie de Quinte, Donald Maracle, et la chef régionale ontarienne de l'Assemblée des Premières Nations (APN), RoseAnne Archibald.

Ma demande, que je vous prie de bien vouloir prendre en considération, est de mettre fin à la protestation et aux barricades sur les voies ferrées dès que possible. Comme vous le savez bien, cette situation est très volatile et la sécurité de toutes les personnes impliquées est de la plus haute importance pour moi.

Marc Miller, dans son courriel adressé aux Mohawks de Tyendinaga

J'espère que vous accepterez cette offre et que nous pourrons nous rencontrer dans un esprit de paix et de coopération, qui guideront nos relations, a-t-il ajouté.

Les manifestants bloquent les voies ferrées en solidarité avec les chefs héréditaires des Wet’suwet’en qui s'opposent au projet de gazoduc Coastal GasLink, en construction en Colombie-Britannique.

Le Québec et l'Ontario « préoccupés »

Le ministre des Affaires autochtones de l'Ontario, Greg Rickford, a déclaré en début d'après-midi jeudi que le gouvernement Ford avait contacté la chef régionale de l'Ontario Rose Anne Archibald afin de lui demander de l'aide pour parler aux manifestants. Selon lui, Mme Archibald a pris l'avion depuis Thunder Bay, a rencontré les manifestants mercredi soir et était également présente ce matin.

Pendant ce temps, au Québec, le premier ministre François Legault a déclaré s'être entretenu avec son homologue ontarien, Doug Ford, au sujet de la participation de l'Ontario à un comité mixte que forment Québec et Ottawa.

La création de ce comité de coordination avait été annoncée mercredi par le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Pablo Rodriguez, à la suite d'une rencontre de ce dernier avec le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel.

Saisissant la balle au bond jeudi, le premier ministre Legault a dit souhaiter la participation de Doug Ford.

On souhaiterait, et Doug Ford et moi, que l’Ontario se joigne à ce comité-là, a déclaré M. Legault dans un point de presse à l'Assemblée nationale. On discute avec le gouvernement fédéral.

On est très préoccupés, et Doug Ford et moi, là, on veut que M. Trudeau priorise ce dossier-là, a ajouté le premier ministre du Québec.

C’est un gazoduc en Colombie-Britannique. Donc, ça ne concerne pas le Québec, ça ne concerne pas l’Ontario. Ça concerne le gouvernement fédéral. Donc, c’est à eux autres de trouver les solutions, c’est pas à moi.

François Legault, premier ministre du Québec

M. Legault a affirmé que la situation actuelle crée beaucoup d’inconvénients, et au Québec et en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !