•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maliciels : les Mac plus atteints que les PC, selon un nouveau rapport 

Ordinateur atteint d'un virus.

Le mythe du Mac tout-puissant face aux maliciels semble maintenant être chose du passé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis des années, la croyance populaire veut que les Mac soient mieux protégés contre les logiciels malveillants que les PC. Un nouveau rapport de l’entreprise Malwarebytes (Nouvelle fenêtre), qui conçoit des logiciels antivirus, vient remettre en question cette idée tenace.

Le rapport publié cette semaine s’intéresse à la prévalence des maliciels à travers différents systèmes d’exploitation, notamment Windows (PC) et macOS (Mac). Pour la première fois, on arrive à la conclusion que les Mac sont plus vulnérables que les PC.

Malwarebytes a mesuré le nombre moyen de menaces de sécurité détectées par appareil en une année. En 2018, les Mac faisaient face en moyenne à 4,8 menaces par appareil, mais ce chiffre a bondi en 2019 pour atteindre 11 menaces par appareil. En comparaison, pour la même période, les PC ont fait face à une moyenne de 5,8 menaces par appareil.

La nature de ces menaces ne correspond pas à l'image classique du logiciel qui va détruire des données sur l'ordinateur ou voler des données personnelles, comme les virus de type « cheval de Troie », précise le site MacGeneration.

Selon Malwarebytes, les menaces de sécurité envers les Mac proviendraient principalement des logiciels publicitaires (adware), qui dirigent des publicités ciblées vers l'ordinateur, ainsi que des programmes potentiellement indésirables (PUP), qui se cachent souvent derrière des logiciels qui prétendent « nettoyer » votre ordinateur, comme MacKeeper ou MacBooster.

Vous n'êtes pas donc pas dépossédé de vos données mais vous êtes gêné dans votre utilisation du web et vous contribuez à enrichir un tiers.

Apple a longtemps utilisé la supériorité du Mac en matière de sécurité comme un argument de vente, la plaçant même au cœur d’une publicité qui a marqué les esprits, mais l’entreprise semble maintenant rattrapée par sa propre popularité.

En effet, selon le site Mashable, Windows a été historiquement plus vulnérable, notamment parce qu’il attirait plus d’utilisateurs et utilisatrices. Les personnes mal intentionnées auraient donc concentré leurs efforts sur ce système d’exploitation.

Avec les années, les produits Apple seraient devenus assez populaires pour attirer l’attention des pirates informatiques et ainsi augmenter la prévalence des maliciels sur macOS, à un point tel que le mythe du Mac invincible semble maintenant être chose du passé.

Avec les informations de Mashable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cybersécurité

Techno