•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des loutres de rivière montrent à nouveau leur museau dans le sud de l’Alberta

Trois loutres sur les berges d'une rivière en Alberta.

Trois loutres de rivière ont été aperçues à plusieurs reprises dans le parc Police Point situé dans la ville de Medicine Hat. C'est une première en un siècle.

Photo : Dan Schiebelbein

Radio-Canada

Trois loutres de rivière ont été vues dans les dernières semaines au parc Police Point de Medicine Hat. C'est la première fois depuis un siècle qu'on observe ces animaux dans ce secteur.

Il y a quelques semaines, des loutres de rivière nord-américaines ont été vues batifolant dans l’eau et pêchant du poisson à Medicine Hat. Selon les experts du parc, l’apparition de l’animal sur les bords de la rivière Saskatchewan Sud est le signe que l’écosystème y est en très bonne santé.

Les loutres n’ont jamais été très nombreuses en Alberta, se cantonnant surtout dans le nord de la province et aux contreforts des Rocheuses. Leur population a baissé de manière radicale à cause de la chasse pendant la période du commerce des fourrures, mais également à cause de l’urbanisation de la province, qui a eu pour effet de réduire leur territoire.

Corlaine Gardner, interprète en chef du parc Police Point, avoue avoir été sceptique au début, pensant que les visiteurs du parc les confondaient avec des visons, puisque les observations de loutres sont extrêmement rares. Et puis, l’un de nos photographes a passé la journée à les prendre en photo. Qu’est-ce qu'elles sont mignonnes, raconte-t-elle.

Les loutres sont censées être là. C’est juste qu’on ne les avait pas vues depuis très longtemps.

Corlaine Gardner, interprète en chef du parc Police Point

Elle pense que la dernière observation date d’il y a un siècle.

Une loutre de rivière qui mange un poisson.

Les loutres de rivières pèsent entre 7 et 14 kilos et mesurent jusqu'à 1 mètre de long.

Photo : Dan Schiebelbein

Une observation pleine de promesses

Selon Corlaine Gardner, il y a maintenant trois loutres de rivière qui semblent rester aux alentours du parc. De toute évidence, elles ont l’air en bonne santé, elles peuvent se nourrir régulièrement grâce à la rivière qui leur apporte ce dont elles ont besoin, affirme-t-elle. Selon Mme Gardner, les loutres pourraient recoloniser la zone, car rares sont les prédateurs pouvant s’en prendre à elles. Si les visiteurs peuvent avoir du respect et garder de la distance avec elles, il y a de bonnes chances qu’elles deviennent des habitantes permanentes, ajoute-t-elle.

Actuellement les loutres se trouvent le long d’une partie de la rivière qui n’est pas accessible par les sentiers principaux du parc. Selon Corlaine Gardner, l’accès aux mammifères pourrait changer une fois que la rivière dégèle et que la saison de la navigation commence. Mais elle dit que ses collègues et elle se chargeront de rappeler aux visiteurs de les laisser tranquilles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Nature et animaux