•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commission de services régionaux Chaleur : un avis de lock-out est servi à des employés

Une clôture barrée avec un cadenas.

Les négociations duraient depuis 23 mois.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada

La Commission de services régionaux Chaleur a servi un avis de lock-out à 23 employés de la section local 4193 du Syndicat canadien de la fonction publique.

Les membres de ce syndicats sont des employés de la Commission des déchets solides Népisiquit-Chaleur inc.

En raison du non-rapprochement sur des éléments que nous considérons de grande importance, nous n’avions malheureusement pas le choix de décréter un lock-out, affirme le président du conseil d’administration de la CSR Chaleur Joseph Noël.

La dernière entente collective entre les deux parties est échue depuis le 31 décembre 2017 et les négociations duraient depuis 23 mois.

L’avis de lock-out sera en vigueur dès le jeudi 13 février à 17 h.

Lock-out

Un lock-out est la fermeture d'un lieu de travail, une suspension de travail ou le refus par un employeur de continuer d'employer un certain nombre de ses employés, en vue de contraindre les employés de l'unité de négociation à accepter les conditions d'emploi.

Source : gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le site d’enfouissement de Red Pine, à Allardville, sera ouvert pendant les heures normales d’opérations du lundi au vendredi, mais fermera les samedis jusqu’à nouvel ordre.

Le président du CSR Chaleur a indiqué par communiqué que la Commission souhaitait la résolution de ce conflit les plus brefs délais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Relations de travail