•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zachary Sawchenko, pas repêché? Pas grave!

Le gardien de but Zachary Sawchenko se déplace devant son filet lors d'un entraînement.

Zachary Sawchenko de Calgary connaît une très bonne première saison professionnelle.

Photo : Radio-Canada / Patrick Henri

Patrick Henri

Un peu plus de trois ans après avoir été ignoré au repêchage amateur de la LNH, le gardien de but Zachary Sawchenko ne comprend toujours pas pourquoi aucune des 30 (à l’époque) équipes n’a appelé son nom. Il ne cherche même plus à le savoir. 

Ce que le gardien originaire de Calgary sait cependant, c’est qu’il est considéré comme étant un petit gardien et les petits gardiens ne sont pas à la mode dans la LNH. 

Vraiment ?

Zachary mesure 1 m 85, ou six pieds et un pouce.

Des 83 gardiens qui ont disputé au moins une minute de jeu cette saison, 60 sont plus grands que lui, 13 ont la même taille et 10 sont plus petits.

Parmi les gardiens de sa taille, on retrouve entre autres Jordan Billington des Blues, Henrik Lundqvist des Rangers, Philipp Grubauer de l’Avalanche, Petr Mrazek des Hurricanes et Jimmy Howard des Red Wings.

Jaroslav Halak des Bruins, Juuse Saros des Predators, Antti Raanta des Coyotes et Anton Khudobin des Stars font quant à eux partie du lot de ceux qui sont plus petits que le Franco-Albertain.

Je pense que c’est juste plus facile de critiquer un petit gardien, mentionne celui qui a eu 22 ans le 30 décembre. Peu importe la grandeur, le travail d’un gardien c’est d’arrêter des rondelles. Si tu mesures 6’4’’, mais que tu joues comme si tu mesurais 5’11’’, ta taille ne sert à rien. 

Arrêter des rondelles, Zachary le fait et il le fait bien depuis de nombreuses années, malgré sa « petite taille ».

En 177 matchs avec les Warriors de Moose Jaw dans la Ligue de hockey junior majeur de l’Ouest (WHL) il a maintenu un pourcentage d’efficacité de .908, ce qui signifie qu’il a, en moyenne, effectué 908 arrêts sur 1000 tirs reçus.

À sa première saison dans les rangs universitaires il a présenté une moyenne d’efficacité de .911, la saison suivante elle était de .926. 

Ses statistiques dans les rangs professionnels sont tout aussi impressionnantes : .926 en 13 rencontres dans la ECHL avec un dossier de 8-2-3 et .903 en neuf rencontres dans la Ligue américaine (AHL) avec une fiche de 3-4-1.

Plusieurs chemins mènent à la LNH

Six gardiens de but ont des contrats avec l’organisation des Sharks. Zacharie Émond des Huskies de Rouyn-Noranda dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) est le seul d’entre eux à avoir été repêché.

Martin Jones a été ignoré à l’encan de 2008, mais quelques mois plus tard il a été invité au camp des Kings, qui lui ont offert un contrat.

Aaron Dell a, non seulement été ignoré par les équipes de la LNH, mais aussi par les équipes de la WHL. Le gardien originaire d’Airdrie, au nord de Calgary, a joué deux saisons dans la Ligue junior A de l’Alberta avant de se diriger vers l’Université North Dakota, où il a joué durant trois ans. Après avoir roulé sa bosse pendant quatre saisons dans les rangs mineurs, il a reçu une offre des Sharks. Il a disputé son premier match dans la LNH à 27 ans.

Le Tchèque Josef Korenar et l’Américain Andrew Shortridge ont eux aussi signé des contrats avec San José alors qu’ils étaient joueurs autonomes.

En pays de connaissance

Même s’il s’est joint à la formation du Barracuda à mi-chemin dans la saison, Zachary Sawchenko n’a pas vraiment eu à se présenter à ses nouveaux coéquipiers.

Après avoir signé avec l’équipe en mars, il s’est rendu à San José et s’est entraîné avec l’équipe pendant un mois. Il a pris part au camp de développement et au camp d’entraînement des Sharks, il a donc eu la chance de côtoyer plusieurs de ses nouveaux coéquipiers.

Avec le Barracuda, il retrouve aussi trois joueurs qu’il connaît très bien. Noah Gregor, Jayden Halbgewachs et Tristin Langan ont tous joué avec lui pendant plusieurs saisons avec les Warriors de Moose Jaw.

Au sein de la formation, on retrouve aussi quatre Québécois qui ont été bien surpris de voir qu’on pouvait être originaire de l’Alberta et parler français. Nicolas Meloche et Jérémy Roy étaient membres de la formation canadienne qui a remporté l’or lors de la Coupe du monde des moins de 18 ans en 2015 et dont Sawchenko était le gardien.

C’est assez incroyable qu’à ma première saison professionnelle, j’ai la chance de jouer avec trois de mes anciens coéquipiers. 

Zachay Sawchenko, gardien, Barracuda de San José

Sawchenko et Langan se sont joints à l’équipe durant la saison et demeurent ensemble à l’hôtel. Gregor et Halbgewachs leur servent entre autres de guide et de chauffeurs.

Le silence, un bon signe

Zachary ne sait pas quels sont les plans de l’organisation des Sharks quant à son avenir. Il a signé un contrat de deux saisons, mais cette entente ne lui permet pas de jouer dans la LNH.

Pour qu’il puisse se joindre aux Sharks, ceux-ci devraient lui offrir une nouvelle entente, mais les équipes de la LNH ne peuvent avoir plus que 50 joueurs sous contrat et les Sharks en comptent 49.

Il n’y a pas beaucoup de conversation, avec la direction, mais ce n’est pas la fin du monde. S’il n’y a pas beaucoup de conversation, c’est sans doute parce que ça va bien. Quand ça va mal, ils veulent te parler. Zachary ajoute : pas de nouvelles, bonnes nouvelles.

L’objectif à court terme de Zachary est de bien terminer la saison, pour prouver qu’il mérite un poste de gardien régulier dans la Ligue américaine.

Avec encore 24 matchs à jouer, le Barracuda occupe le dernier rang de la division Pacifique et ratera vraisemblablement les séries éliminatoires pour la première fois de son histoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Hockey