•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une conseillère d’Ottawa exige une politique officielle contre la cyberintimidation

Mme Dudas, conseillère du quartier Innes et maire adjointe d’Ottawa.

Selon la conseillère municipale du quartier Innes, Laura Dudas, l'intimidation à l'égard des conseillers municipaux et autres responsables municipaux sur les réseaux sociaux est à la hausse, et ses collègues sont parfois ceux qui attisent les flammes.

Photo : Radio-Canada / Stu Mills

Radio-Canada

Une conseillère municipale d'Ottawa a demandé au commissaire à l'intégrité de la Ville et au greffier municipal de créer une politique officielle sur les médias sociaux visant à réduire les abus en ligne dirigés contre les fonctionnaires municipaux.

Celle-ci viserait donc à réduire le harcèlement et les propos abusifs à l'égard des fonctionnaires de la Ville —  y compris les attaques lancées par ses propres collègues du conseil municipal.

Après une publication du conseiller Shawn Menard sur Twitter le 4 février, Laura Dudas dit avoir été soumise à un torrent d’abus en ligne.

Mme Dudas, conseillère du quartier Innes et maire adjointe d’Ottawa, a déposé une motion pour déterminer si la Ville a le pouvoir d'enquêter sur les incidents de cyberintimidation dirigés contre les conseillers et le personnel. Elle demande notamment au personnel de la Ville d'étudier les politiques existantes pour voir si elles sont assez efficaces en les comparant à celles d'autres juridictions, et d'explorer la possibilité de mesures punitives.

Quel genre d'exemple donnons-nous en tant que dirigeants de la ville?

Laura Dudas, conseillère municipale

Lors de la réunion du conseil municipal de mercredi, Mme Dudas a déclaré qu'elle avait été la cible d'abus déclenchés, selon elle, par une publication du conseiller pour le quartier Capitale Shawn Menard.

À chaque publication hargneuse que nous faisons, nous portons atteinte à la réputation d'Ottawa auprès des touristes, des investisseurs et aussi aux yeux de nos propres résidents, a dit la conseillère.

Dans un gazouillis publié la semaine dernière, M. Menard a défié le maire Jim Watson de se présenter aux prochaines élections, et qualifié certains de ses collègues du conseil municipal comme étant des membres du cercle intime du maire, en utilisant le mot-clé #WatsonClub.

Mme Dudas, qui est aussi maire adjointe, a déclaré que le mot-clé était depuis apparu dans des publications qui la qualifiaient de robot Watson et de petite chienne Laura.

La conseillère a déclaré qu'elle appelait tous les membres du conseil municipal à s'élever au-dessus de ce genre de propos, tout en reconnaissant que peu voire aucun d’entre eux n’étaient totalement innocents.

Mme Dudas a aussi déclaré qu'elle aimerait que la Ville d’Ottawa envisage de mettre en place des directives sur l’utilisation des réseaux sociaux similaires à celles en place à Toronto, qui sont basées sur le code de conduite du conseil.

Après la réunion du conseil municipal mercredi, Shawn Menard a avoué aux journalistes qu'il était surpris par la motion de Mme Dudas et qu’il aurait souhaité qu'elle l'ait approché directement, mais il a aussi déclaré qu'il continuerait toutefois à publier sur Twitter.

Pour sa part le maire Watson a déclaré que M. Menard s'était excusé auprès de lui pour la publication du 4 février après la réunion du conseil.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale