•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Tour de Gatineau remplacera le Grand Prix cycliste en 2020

Des cyclistes qui prennent part à une course sur une route en asphalte.

Le Grand Prix cycliste de Gatineau avait été annulé pour 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada

Les meilleures cyclistes de la planète seront de retour à Gatineau en juin. Un groupe s’est organisé rapidement pour mettre en place le Tour de Gatineau et le Chrono féminin de la Gatineau pour remplacer le Grand Prix cycliste, dont l’annulation avait été annoncée à la mi-décembre.

John Large s’est entouré de passionnés pour sauver l’événement, qui n’était plus viable financièrement. Il a reçu la confirmation mardi que l’Union cycliste internationale (UCI) acceptait le transfert de la sanction.

C’est une excellente nouvelle, c’était excessivement important de conserver l’événement à Gatineau, lance Mathieu Boucher, chef du développement des opérations de Cyclisme Canada.

Son organisation avait maintenu les dates du 4 et 5 juin au calendrier de l’UCI dans l’espoir qu’un nouveau groupe prenne la relève.

On n’a pas beaucoup de temps, les gens sont concentrés et ils ont les bonnes priorités. On a beaucoup d’appui de Cyclisme Canada, de la Fédération québécoise des sports cyclistes et de la Ville de Gatineau, explique Sophie Matte, une des membres du comité organisateur recrutées par John Large à la fin décembre.

Une femme prend la pose pour une photo.

Sophie Matte, un des membres du comité organisation du Tour de Gatineau

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Pour la première année, le nouvel événement se concentrera sur une course sur route (le Tour de Gatineau) et un contre-la-montre (le Chrono de la Gatineau), une façon de faciliter le montage financier de l’activité.

On voulait vraiment sauver les deux épreuves sanctionnées par l’UCI parce qu’elles sont difficiles à obtenir, et une fois qu’on les a, c’est important de les conserver, mentionne Mme Matte. On ne veut pas oublier la jeunesse et les amateurs, donc l’année prochaine, il y a d’autres activités qui vont se greffer pour faire un beau festival du vélo.

Ces deux courses-là sont le rendez-vous cycliste international féminin le plus important en Amérique du Nord.

Sophie Matte

Elle avoue qu’il y a encore beaucoup à faire dans l’organisation de l’événement, mais des détails sont déjà réglés. Le parcours sera différent en 2020, avec un départ et une arrivée sur la rue principale d’Aylmer plutôt qu’à Hull, en passant encore par le parc de la Gatineau.

On veut vraiment minimiser les fermetures de rue. Les routes seront fermées au fur et à mesure que le peloton va se déplacer pour réduire l’impact sur la population, détaille Sophie Matte, une ancienne cycliste élite qui a elle-même participé aux éditions 2010 et 2011 du Grand Prix cycliste de Gatineau.

Je me souviens que la première année, la championne du monde était dans le peloton, alors pour moi, c’était une expérience incroyable de pouvoir courser avec elle, se souvient celle qui veut maintenant permettre à de jeunes cyclistes de l’Outaouais de vivre cette sensation.

Le Tour de Gatineau sera une étape déterminante pour que nos athlètes puissent amasser des points UCI en préparation des Championnats du monde ajoute Mathieu Boucher.

Il ne croit pas que l’incertitude entourant la tenue de l’événement pendant deux mois nuira à sa popularité auprès des athlètes ou des équipes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Cyclisme