•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un entraîneur de soccer de Charlesbourg suspendu pour une altercation avec un jeune joueur

Une altercation entre un entraîneur et un joueur de soccer à Québec

Les esprits se sont échauffés lors du match entre le Kodiak de Charlesbourg et le Royal Beauport le 8 février 2020. Un entraîneur a bousculé un joueur mineur de l'équipe adverse.

Photo : YouTube/Yassir BOUTAKKALA

Guillaume Piedboeuf

Un entraîneur de soccer U14 du Kodiak de Charlesbourg est suspendu indéfiniment après une altercation physique avec un jeune joueur du Royal Beauport, lors d’un match disputé samedi dernier, à Québec.

L’incident capté sur vidéo débute après un contact d’apparence anodine entre deux joueurs adverses. Visiblement fâché, l’entraîneur Yassir Boutakkala s’avance sur le terrain en criant et en désignant du doigt l’adolescent du Royal, l’accusant d’avoir frappé son joueur.

Appelé à partir de la surface de jeu, M. Boutakkala s’avance plutôt davantage sur le terrain jusqu’à être collé sur le jeune joueur pour lui crier au visage. Le joueur tente de le repousser, mais l’entraîneur le bouscule à son tour alors que l’arbitre en chef l’expulse de la rencontre.

Un autre entraîneur du Kodiak vient alors s’interposer, mais Yassir Boutakkala se dirige ensuite vers le banc adverse pour aborder agressivement l’entraîneur du Royal Beauport. Encore une fois, l’adjoint du Kodiak vient se placer devant son collègue en colère.

L’altercation n’est pas tout à fait terminée lorsque l’entraîneur fautif finit par s'en aller, puisque des parents dans les estrades semblent alors s’en prendre verbalement au jeune joueur du Royal Beauport avant que l’action ne recommence.

Un comportement inacceptable, selon Samir Ghrib

Avisé mardi de l’altercation, le directeur technique de l’Association de soccer de Charlesbourg, Yann Leroy, dit avoir été ébranlé et surpris de voir la vidéo. M. Boutakkala est en poste depuis 2018 et n’avait jamais été blâmé pour un comportement répréhensible, un beau geste de sa part ayant même été salué par le club récemment.

C'est sûr que ce n’est pas des incidents qu’on prend à la légère, bien au contraire. On a contacté l’entraîneur fautif et on lui a demandé de le rencontrer dans les plus brefs délais. Pour le moment, il est suspendu de toute activité avec son club, parce qu’il y avait un entraînement cette semaine, explique Yann Leroy.

Yann Leroy et Samir Ghrib.

Les directeurs techniques des deux associations concernées, Yann Leroy et Samir Ghrib, prennent l'incident au sérieux.

Photo : Radio-Canada

Samir Ghrib, directeur technique de l’Association de soccer de Beauport en plus de ses fonctions avec le Rouge et Or, dit avoir confiance en son homologue pour gérer adéquatement la suite des choses de la façon la plus sérieuse possible.

C’est sûr que ce qui est arrivé est déplorable. C’est important d’envoyer le message que ça, on ne l’accepte pas, estime Ghrib. Ce dernier espère toutefois que le public ne s’improvisera pas juge sur les réseaux sociaux, comme c’est souvent le cas lorsque ce genre d’incident devient viral.

Cet entraîneur-là, je suis certain qu'il est conscient, aujourd'hui, qu’il a fait quelque chose de pas bien. Il faut que ça arrête aussi ce qu’on appelle le tribunal du peuple.

Les joueurs ont bien réagi

La bonne nouvelle est que le jeune joueur auquel s’en est pris M. Boutakkala a bien réagi, tout comme son père, entraîneur de l’équipe de Beauport, mentionne Samir Ghrib.

Aujourd’hui, il faut regarder en avant et surtout passer un message aux adultes. Parce que les jeunes, il n’y avait pas de problème. Quand on regarde la vidéo, ils jouaient les uns contre les autres. Ils se sont donné la main à la fin, puis tout est rentré dans l’ordre.

Samir Ghrib

Reste maintenant à déterminer les sanctions adéquates pour l’entraîneur fautif. Directeur général de l’Association régionale de soccer de Québec (ARSQ), Philippe Bernard a été heureux de constater que l’Association de soccer de Charlesbourg avait déjà pris les choses en main en avisant Yassir Boutakkala qu’il était provisoirement suspendu jusqu’à la fin de la saison hivernale.

Nous, on ne peut pas laisser passer ce genre de chose, et pour démontrer la gravité du geste, on a fait suivre la vidéo à Soccer Québec qui va traiter le dossier comme un cas de juridiction provinciale, relate-t-il, parlant d’un premier cas du genre à l’ARSQ.

On doit quand même laisser la chance à l’entraîneur de s’expliquer. Il y aura assurément des sanctions supplémentaires qui seront prises.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Soccer