•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'évaluation automatique des déclarations de revenus aiderait les plus démunis

Plan serré d'une main remplissant une déclaration de revenus.

Réaliser une déclaration de revenus peut s’avérer un véritable casse-tête pour certaines personnes.

Photo : Radio-Canada

Nassima Way

En Alberta, 15,3 % des adultes en âge de travailler ne remplissent pas leur déclaration de revenus. Un tiers d'entre eux sont des personnes vulnérables qui n'ont pas accès à leurs avantages sociaux, selon la professeure agrégée de l’École des politiques publiques de l'Université de Calgary Lindsay Tedds.

Ces avantages sociaux sont une source de revenus importante pour de nombreuses familles dans le besoin. Celles-ci peuvent par exemple recevoir jusqu’à 6639 $ par enfant de moins de 6 ans grâce à l’Allocation canadienne pour enfants.

L'ACR (Agence du revenu du Canada) doit faire une évaluation fiscale automatique des personnes en utilisant les informations qui sont déjà disponibles pour elle. Cette évaluation permettra d'estimer automatiquement les avantages sociaux d’une personne sans qu’elle ait besoin de remplir une déclaration, affirme la fiscaliste.

Dans la région de Calgary, l'an dernier, le réseau Aspire a aidé bénévolement plus de 8200 personnes à remplir une déclaration de revenus. Une évaluation automatique serait un grand avantage, car les personnes à faible revenu n'ont pas le temps de remplir leur déclaration de revenus, affirme Carolyn Davis, directrice à l’engagement communautaire à Momentum.

En 2019, le réseau Aspire a ainsi aidé 8270 personnes à remplir leur déclaration, leur permettant d'avoir accès à un total de 43 millions de dollars en avantages sociaux liés aux impôts.

Carolyn Davis, directrice à l’engagement communautaire à Momentum

Certaines personnes défavorisées ne savent même pas qu’il faut remplir une déclaration de revenus pour obtenir des avantages sociaux. C’est le cas des nouveaux arrivants. D’ailleurs, le Centre d’accueil des nouveaux arrivants francophones (CANAF) à Calgary est agréé par l’ARC pour aider ces personnes à préparer leur déclaration.

Le conseiller principal du CANAF, Karim Mennas, coordonne le service d'aide aux déclarations de revenus depuis 10 ans. Il a constaté une augmentation constante de la clientèle. Ça coûte cher de faire une déclaration, entre 80 et 90 $. Donc, ça reste cher pour quelqu'un qui vit de l’aide sociale et qui n’a pas de revenus, dit-il.

Il y a beaucoup de revenus qui dépendent de ces déclarations.

Karim Mennas, conseiller principal, CANAF

Le CANAF et les autres organisations se préparent d'ailleurs à la prochaine saison des impôts qui commence en mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Pauvreté