•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le piano unique au monde d'une virtuose canadienne détruit par accident

Angela Hewitt, vêtue d'une robe bleue, joue du piano.

La pianiste Angela Hewitt

Photo : Lorenzo Dogana

Radio-Canada

Estimé à plus de 250 000 dollars, un piano de concert appartenant à la musicienne ontarienne Angela Hewitt a été irrémédiablement endommagé lors de son transport par une équipe de déménagement. 

Ce piano qu'Angela Hewitt considérait comme [son] meilleur compagnon était le seul F278 Fazioli à posséder quatre pédales. 

À la fin du mois de janvier, alors que la pianiste venait d’achever une session d’enregistrement d’œuvres de Beethoven dans un studio de Berlin, les personnes chargées de rapporter l’instrument dans son camion de transport l’ont fait tomber. 

J’étais si contente de cet enregistrement, je me sentais sur mon petit nuage, quand les déménageurs sont venus [...] dire qu’ils avaient fait tomber mon précieux grand piano de concert Fazioli, a-t-elle raconté dans un message publié sur Facebook. 

Angela Hewitt a attendu 10 jours pour annoncer cette triste nouvelle tant cet accident l’a bouleversée. Je ne pouvais pas le croire, a-t-elle écrit. 

J’adorais ce piano. Il était mon meilleur ami, mon meilleur compagnon. [Il] me donnait la possibilité de jouer tout ce que je voulais. 

Angela Hewitt, pianiste canadienne de renom

Selon la pianiste, les personnes ayant transporté le piano étaient mortifiées de leur maladresse. En 35 ans d’activité, cela ne leur était jamais arrivé, a-t-elle précisé.

Un piano irréparable

Le piano a été inspecté par Pablo Fazioli, le fondateur de l’entreprise de fabrication de pianos Fazioli. Malheureusement, il est impossible de le sauver, le cadre métallique ainsi que la structure et les mécanismes d’action de l’instrument étant cassés. 

Reconstruire ce piano n’aurait aucun sens, ni financièrement ni artistiquement, a assuré Angela Hewitt. 

La concertiste a d’ores et déjà annoncé qu’elle allait se rendre à Sacile, dans le nord de l’Italie, où l’atelier Fazioli est installé, afin de trouver un nouveau piano. Toutefois, ce processus pourrait prendre des mois, le temps de fabriquer un nouvel instrument. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Musique

Arts