•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aliénation parentale a de graves répercussions chez les enfants

Une mère se couvre les oreilles sous le regard sévère de son enfant.

Selon le Carrefour aliénation parentale Québec, des milliers de familles seraient touchées par le phénomène.

Photo : iStock

De nombreuses séparations se produisent lors des mois de janvier et février et certaines situations peuvent dégénérer au point de devenir de l'aliénation parentale.

Celle-ci se produit lorsqu’un parent dénigre l’autre parent de façon répétée en influençant l’enfant pour qu’il le rejette de façon injustifiée.

Selon le Carrefour aliénation parentale Québec, des milliers d'enfants sont touchés par ce phénomène qui est reconnu comme étant un abus psychologique.

Dans la majorité des cas d'aliénation parentale, les conséquences apparaissent une fois que les enfants deviennent adultes.

Ils peuvent notamment avoir une faible confiance en eux, avoir de la difficulté à nouer des relations intimes et à gérer leur colère.

À écouter à Par ici l'info :

Chronique judiciaire sur l'aliénation parentale

L’avocate civiliste Me Annie-Élizabeth Girard voit plusieurs cas d’aliénation parentale dans sa pratique en Estrie. Elle souligne que le parent inculque à l'enfant qu'il doit cesser d'aimer son autre parent et l'effacer de sa vie.

Le tribunal peut ordonner une expertise faite par un psychologue et lorsqu’il y a de l’aliénation parentale grave, le juge peut retirer la garde des enfants au parent fautif.

Me Annie-Élizabeth Girard, avocate civiliste

La notaire et médiatrice familiale Anne-Marie Coutu soutient pour sa part que les parents doivent éviter de se confier à leur enfant lors d’une séparation et ne pas se servir de lui comme messager pour régler leurs différends.

Elle souligne que les parents doivent plutôt tenter de maintenir une bonne communication pour le bien-être de l’enfant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !