•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’opposition déplore l’inaction de la province dans le dossier du projet Brandt/CNIB

Vue de la maquette de l’immeuble vitré de Brandt.

L’entreprise Brandt veut construire un immeuble de quatre étages avec une superficie de plus de 7153 mètres carrés à l’emplacement de l’ancien édifice du CNIB, dans le parc Wascana.

Photo : Colliers International

Radio-Canada

Le projet du nouveau bâtiment de la Fondation de l’Institut national canadien pour les aveugles (CNIB) dans le parc Wascana, à Regin,a devrait être mis en attente en raison du manque de consultations publiques sur la conception de l’établissement, estime l’opposition officielle.

La porte-parole du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan pour les projets qui découlent de la responsabilité de la Commission de la capitale provinciale, Nicole Sarauer, est d’avis que le gouvernement devrait faire preuve de plus de transparence à propos de la construction de l’établissement.

La députée néo-démocrate rappelle que la vérificatrice provinciale, Judy Ferguson, a déposé un rapport sur l’approbation du projet Brandt/CNIB en décembre afin d’inciter la province à améliorer son processus d’approbation des grands projets de développement dans le parc Wascana.

Le document révélait entre autres que l’entreprise Brandt n’avait consulté que 50 personnes pendant une heure à propos du projet.

Le rapport reprochait également à la Commission de la capitale provinciale de ne pas avoir documenté la conception du bâtiment pour s’assurer de sa conformité avec le plan directeur du parc Wascana, alors qu’elle est tenue de le faire.

Selon Nicole Sarauer, la Commission et la province n’ont pas mis en place les mesures recommandées par la vérificatrice provinciale.

Le gouvernement continue de réaliser un projet qui soulève plusieurs questions et qui comporte de nombreuses failles. La vérificatrice provinciale a été très claire à ce sujet. Tout ça nous semble très louche, mentionne-t-elle.

Radio-Canada/CBC a tenté d’obtenir une entrevue avec les représentants de la Commission de la capitale provinciale mardi, sans toutefois avoir été en mesure d’obtenir leurs commentaires.

Avec les informations de Karel Houde-Hébert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique provinciale