•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blocage des voies du CN :  le Manitoba va réclamer des injonctions

Des manifestants sur des rails enneigés.

Une dizaine d'opposants contre le projet de pipeline en Colombie-Britannique se sont rassemblés sur des voies du CN à Diamond, à 30 minutes de route à l'ouest de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Le département de la justice du Manitoba compte demander des injonctions pour faire cesser les actions d’une dizaine de manifestants qui bloquent les deux voies du Canadien National (CN) à Diamond en appui aux opposants au projet de gazoduc Coastal GasLink en Colombie-Britannique.

Le groupe a allumé un feu sur place pendant que des camions de la Gendarmerie royale du Canada sont sur les lieux ainsi que des représentants du Canadien National.

Au-dessus d’eux flottent des drapeaux de la Mohawk Warrior Society, un groupe de défense des terres autochtones, dont ils se réclament.

Pour Vin Clarke, l’un des protestataires, cette action d’éclat est la seule manière de se faire entendre.

Le seul moment où le Canada nous écoute, affirme-t-il, c’est lorsque nous bloquons les infrastructures, et c’est ce qui se passe.

Les manifestants disent qu'ils attendent d'autres militants et veulent rester aussi longtemps que le chantier de Coastal GasLink sera maintenu.

Ce dernier est contesté par des chefs héréditaires de la Première Nation de Wet'suwet'en, en Colombie-Britannique.

La province du Manitoba a annoncé pour sa part qu’elle allait demander des injonctions dans les prochains jours pour faire retirer ces manifestants. Brian Pallister a affirmé respecter le droit à protester de ces personnes mais ajoute que ceux-ci ne peuvent pas faire passer leurs droits avant ceux de tout le monde au mépris des lois de la province et du pays.

Dans un communiqué, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a également réagi à ces blocages à l'échelle du pays.

Il précise que des injonctions ont été obtenues par le Canadien National afin que le service puisse reprendre.

De son côté, le CN affirme, par courriel, évaluer très attentivement des options juridiques.

Ce blocage a aussi des répercussions sur le transport de passager de Via Rail. Par courriel, la compagnie dit avoir nolisé des autobus, réservé des chambres d’hôtel et analyse des options de transport alternatif pour les passagers du train qui a quitté Vancouver le 10 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !