•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démolir pour bâtir à Saint-Antonin

Vue de face du projet de centre sportif de Saint-Antonin, tel que présenté à la population le 12 février 2020.

Vue de face du projet de centre sportif de Saint-Antonin, tel que présenté à la population le 12 février 2020.

Photo : Municipalité de Saint-Antonin / atelier5

Radio-Canada

La Municipalité de Saint-Antonin a présenté son ambitieux projet de centre sportif à ses citoyens, mercredi soir.

Le directeur des loisirs de Saint-Antonin, Stéphane Bourassa, s’enorgueillit en parlant du futur centre sportif proposé, dont on pouvait apprécier les canevas hier soir lors de la présentation publique du projet.

M. Bourassa affirme que c'est un projet qui est extrêmement novateur [...] c'est surtout d'attacher un toit après cette bâtisse-là qui va recouvrir la patinoire extérieure, tout en gardant le cachet de patinoire extérieure, c'est ça qui va être intéressant.

On est fébriles à présenter ça, parce que c'est, de loin, le projet le plus important qu'on va avoir à présenter à la population.

Stéphane Bourassa, directeur des loisirs de Saint-Antonin

Le projet se distingue par son originalité architecturale : le centre, alliant verre et bois, est doté d'un toit qui surplombe toute la patinoire extérieure de la municipalité. Une série de piliers de bois arborescents soutiennent joliment la structure.

Les deux centres de loisirs actuels demeureront ouverts.

La facture est présentement estimée à 4 millions $. Grâce au Programme d'aide financière aux infrastructures récréatives et sportives, celle-ci sera divisée à parts égales entre les gouvernements fédéral et provincial, et la Municipalité. Cela représente 1 350 000 $ par palier.

Saint-Antonin, selon son plan de match, souhaite réduire sa part de 45 %, en mettant à contribution des commanditaires privés à hauteur de 400 000 $. Le 200 000 $ restant sera fourni par la Corporation du centre sportif, l'OBNL qui organise le derby de démolition Super démolition.

Démolir des voitures pour construire le futur

Des chauffeurs participant à la Démolition OK PNEUS de Saint-Antonin de 2018, en pleine action.

Des chauffeurs participant à la 23e édition de la Démolition OK PNEUS de Saint-Antonin de 2018, en pleine action.

Photo : Info-Dimanche / Geneviève Desjardins

Le succès du derby de démolition de Saint-Antonin, qui roule sa bosse-tout en en infligeant aux véhicules qui s'aventurent dans l'arène-depuis 24 ans, se transforme peu à peu en projets de développement pour la Municipalité de quelques 4000 âmes, dont la population est en croissance.

Déjà, plus de 100 000 $ ont été mis de côté par l'organisme en vue du financement du centre sportif. Le reste de la note proviendra des profits à venir pour l’événement. Le directeur des loisirs estime qu'il pourra compter sur des entrées situées entre 30 000 $ et 40 000 $ par an de la part ce lucratif spectacle.

Impact fiscal

La Municipalité estime que l'impact fiscal d'un emprunt de 600 000 $ sera de 0,0145 $ par tranche de 100 $ d'évaluation foncière.

C'est donc une augmentation de 14,50 $ pour une propriété évaluée à 100 000 $, ou de 29 $ pour une propriété de 200 000 $.

Si toutes les étapes sont franchies avec succès, Saint-Antonin pourra inaugurer son nouveau centre sportif en 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Affaires municipales