•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autoroute 401 : des citoyens exigent l'installation rapide d'une barrière médiane de béton

L'autoroute 401 avec des travaux sur deux voies côté droit.

Des câbles à haute tension ont été installés sur l'autoroute 401 entre Tilbury et London, que la province veut élargir à six voies.

Photo : Radio-Canada / Chris Ensing/CBC

Radio-Canada

La province a déjà dépensé 182 000 $ dans l’entretien des glissières de sécurité à haute tension sur l’autoroute 401 entre Tilbury et Ridgetown, depuis qu’elle les a installées en 2018. Un groupe de citoyens y voit une raison de plus d’exiger du ministère des Transports qu'il installe rapidement une barrière en béton le long du tronçon, qui est par ailleurs considéré comme étant l’un des plus meurtriers de l’Ontario.

Depuis l’installation des câbles, il y a eu 68 collisions le long du tronçon surnommé carnage alley (la voie du carnage).

Selon le ministère des Transports de l’Ontario, les réparations et l’entretien des câbles ont coûté entre 500 $ et 12 000 $ après chaque collision, pour un total de 182 00 $.

Le ministère indique qu’il en est toujours à l’étape de conception et de planification de l’élargissement à six voies de l’autoroute 401 entre London et Tilbury. Le projet comprend l’installation de barrières de béton entre les deux directions opposées.

La concrétisation du projet avance à pas de tortue, selon un groupe de citoyens qui le revendiquent depuis longtemps.

Alysson Storey, membre du groupe nommé Build the Barrier, est convaincue que les câbles à haute tension ne constituent pas une solution efficace. Elle déplore le fait que la province ne se soit pas donnée d’échéancier pour conclure la construction de barrières de béton.

Une femme qui porte des lunettes

Alysson Storey est la fondatrice du groupe Build the Barrier, qui revendique l'installation d'un barrière de béton au milieu de l'autoroute 401.

Photo : Alysson Storey

Nous avons certainement déjà entendu ça et c’est pour cela que nous sommes inquiets. Sans échéances, ce genre d’annonces pourrait être fait et refait pendant de nombreuses années à venir. Nous avons besoin de voir la construction commencer pour savoir que ce gouvernement est déterminé à assurer la sécurité des automobilistes chaque jour, fait-elle savoir.

Sauvons des vies le plus vite possible. Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre.

Alysson Storey, fondatrice du groupe Build the Barrier

Jusqu’à présent, le ministère des Transports n’a enregistré aucune mort à la suite d’une collision sur le tronçon où se trouvent les câbles à haute tension. Toutefois, un semi-remorque a déjà traversé la médiane en brisant les câbles.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Windsor

Transports