•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un témoin fait faux bond au procès de Marie-Lyne Plourde

Cette affiche se trouve sur les lieux de l'incendie depuis les faits.

Cette affiche se trouve sur les lieux de l'incendie depuis les faits.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Marc-André Landry

Le procès de Marie-Lyne Plourde, qui devait se poursuivre ce mercredi au Palais de justice de Val-d'Or, accuse un nouveau retard.

La journée devait s'amorcer avec le contre-interrogatoire de la défense à l'égard d'un témoin qui avait affirmé en décembre avoir incendié le restaurant L'Étoile du Nord, à la demande de Marie-Lyne Plourde. Les faits en cause remontent à 2003 et se sont produits à Louvicourt.

Bien qu'ol avait confirmé sa présence aux policiers lundi soir, le témoin, un citoyen du Lac-Simon, ne s'est pas présenté en cour.

La juge Denise Descôteaux a émis un mandat d'arrestation pour retracer l'individu, mais les recherches policières ont été vaines jusqu'ici.

La magistrate a ajourné le procès jusqu'à nouvel ordre, dans l'espoir que l'homme puisse être emmené au Palais de justice. Les parties impliquées souhaitent pouvoir compléter ce témoignage et procéder aux plaidoiries jeudi.

Le procès de Marie-Lyne Plourde, accusée d'incendie criminel et de complot, a débuté en février 2019, soit 16 ans après les faits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Procès et poursuites