•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La super-microchirurgie assistée par robot passe son premier test sur des êtres humains

Un robot se tient près d'une table d'opération munie d'un système robotisé.

Le système robotisé utilisé en microchirurgie vise à annuler l’effet des tremblements de mains des médecins afin de rendre leurs mouvements plus fins et plus subtils.

Photo : getty images/istockphoto / PhonlamaiPhoto

Radio-Canada

Une équipe de recherche de l’Université de Maastricht a procédé à une première super-microchirurgie assistée par robot réussie sur un groupe de patientes atteintes du cancer du sein.

Seuls quelques chirurgiens et chirurgiennes à travers le monde sont capables d’effectuer ce type de chirurgie, qui se pratique sur des vaisseaux qui vont de 0,3 à 0,8 millimètre de diamètre. C’est la première fois qu’une telle chirurgie est réalisée avec succès avec l’assistance d’un système robotisé, rapporte le MIT Technology Review.

Pour cet essai, l’équipe de recherche de l’Université de Maastricht a regroupé 20 femmes atteintes de lymphœdème, une enflure causée par une accumulation anormale de liquide lymphatique dans une partie du corps, dans ce cas-ci provoquée par le cancer du sein.

Les femmes ont été divisées en deux groupes: les unes ont été opérées seulement par des médecins, alors que les autres ont été opérées par des médecins assistés d’un système robotisé appelé MUSA, conçu par l’entreprise néerlandaise Microsure.

L’opération consiste à relier les vaisseaux lymphatiques à des veines à proximité, afin de court-circuiter la zone affectée et ainsi soulager les symptômes. 

Le système robotisé, qui se contrôle avec des pédales et des manettes, vise à annuler l’effet des tremblements de mains des médecins afin de rendre leurs mouvements plus fins et plus subtils. Par exemple, si le médecin bouge l’une des manettes d’un centimètre, le bras robotisé bouge d’un dixième de millimètre. 

Une guérison légèrement plus rapide

Lors du suivi, on a constaté que le groupe de femmes opérées par des médecins et un robot avait guéri un peu plus rapidement que l’autre groupe, mais c’est la seule différence observée pour le moment. 

Le but de l’essai n’était toutefois pas de démontrer la supériorité de la méthode, mais bien sa faisabilité et sa sécurité pour l’être humain. 

Une technologie encore en perfectionnement 

La chirurgie de très haute précision est un domaine niché dans lequel la robotique pourrait potentiellement s’avérer très utile. La technologie devra par contre être testée par plusieurs autres médecins et sur plusieurs autres patients et patientes avant de devenir monnaie courante. 

Jusqu’ici, la chirurgie assistée par robot pouvait opérer avec un degré de précision allant jusqu’à un millimètre de diamètre, mais n’avait jamais été prouvée comme étant plus efficace que la chirurgie traditionnelle.

Avec les informations de MIT Technology Review

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !