•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conflit de travail à la Co-op de Regina : la Saskatchewan nomme un médiateur spécial

Le 22 janvier dernier, le syndicat avait déjà été reconnu coupable d'outrage à une ordonnance du tribunal pour des actions qui se sont produites entre le 18 et le 23 décembre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan a nommé Vince Ready à titre de médiateur spécial afin de tenter de dénouer l’impasse entre les dirigeants de la raffinerie Co-op de Regina et la section locale 594 du syndicat Unifor.

Le ministre des Relations de travail et de la Sécurité en milieu de travail, Don Morgan, en a fait l’annonce mercredi matin par voie de communiqué.

[La raffinerie Co-op de Regina et le syndicat Unifor] ont eu l’occasion de négocier un accord et ils ont échoué. Nous nommons un médiateur spécial pour [les] aider à dénouer l’impasse et empêcher des répercussions sur les familles, les communautés et les entreprises de la Saskatchewan, explique Don Morgan.

Vince Ready commencera son travail le 18 février. Les deux parties auront ainsi 20 jours, avec l’aide du médiateur, pour en venir à une entente. S’ils ne parviennent pas à le faire, il s’agira d’un retour à la case départ.

Nous avons eu du succès avec la nomination d’un médiateur spécial par le passé et nous espérons que les problèmes actuels entre les deux clans pourront être résolus avec l’aide de M.Ready, poursuit Don Morgan.

Plus tôt ce mois-ci, le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe avait ouvert la porte à la possibilité de nommer un médiateur à condition que le syndicat Unifor cesse ses moyens de pression illégaux comme l’installation de barrières qui bloquent l’accès à la raffinerie.

Appelé à commenter la nomination de Vince Ready, Scott Moe a indiqué qu’il s’agit d’un « très grand pas » en avant pour les deux parties impliquées dans ce qui a été « un conflit de travail très difficile pour les familles ».

Unifor et Co-op satisfaits de la décision du gouvernement

Lors d’un point de presse mercredi matin, le président de la section locale 594 d’Unifor, Kevin Bittman, a accueilli avec positivisme l’annonce de la province.

Il a cependant critiqué les demandes de Co-op lors de la reprise des négociations du 31 janvier à Regina affirmant que l’entreprise avait alors proposé de supprimer 256 emplois.

Kevin Bittman et Carla McCrie, une autre représentante d'Unifor, s'adressent aux médias lors d'un point de presse.

Le président de la section locale 594 d'Unifor, Kevin Bittman, croit que la nomination d'un médiateur pour aider les deux parties à se rapprocher d'une entente est une bonne nouvelle.

Photo : Matthew Howard

La raffinerie salue également la décision du gouvernement provincial et espère que les négociations à venir seront « constructives » et conduiront « à un accord durable et à long terme qui fonctionne pour les deux parties ». 

Co-op affirme qu’elle ne fera pas d’autres déclarations sur le sujet.

Vives tensions

Les tensions entre Unifor et la raffinerie Co-op de Regina sont vives depuis plus de 60 jours.

Depuis plusieurs semaines, les membres d’Unifor empêchent la direction d’accéder à ses installations en installant notamment des barrières à l’entrée 7 de la raffinerie.

Ces barricades ont été retirées temporairement le 31 janvier pendant que les deux parties étaient à la table des négociations pour la première fois depuis le 12 novembre 2019.

Ce tête-à-tête n’a cependant pas été fructueux, puisque le président de la section locale d’Unifor, Kevin Bittman, a mentionné que les deux parties étaient plus loin d’un accord à la fin de la journée qu’ils ne l’étaient au début de celle-ci.

Le principal point de litige entre l’employeur et le syndicat concerne le régime de retraite des employés. Les dirigeants de la raffinerie veulent que les employés acceptent un régime de retraite à cotisations déterminées plutôt qu’un régime de retraite à prestations déterminées.

Avec les informations de Thomas Gagné

Conflit de travail à la raffinerie Co-op de Regina

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Économie