•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg travaille toujours sur son plan de construction de six lignes de transport rapide

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman devant un lutrin.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman, explique que la Ville n’a pas encore pris de décision sur la manière dont les lignes de transport rapide seront construites.

Photo : Radio-Canada

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman, souligne que la Ville est toujours décidée à construire six lignes de transport rapide dans la capitale manitobaine d’ici 2030.

Radio-Canada indiquait mardi que Winnipeg n’envisage plus la construction de voies réservées aux autobus pour son système de transport rapide.

L’article laissait entendre que les six corridors de transport rapide, promis par le maire de Winnipeg lors de son élection, devaient être des voies réservées aux autobus du système de transport rapide.

M. Bowman explique que la Ville n’a pas encore pris de décision sur la manière dont les lignes de transport rapide seront construites et qu’il n’a jamais été dit que les six lignes seront des routes réservées au transport en commun.

Dans mes promesses, je n’ai jamais dit que les corridors seraient tous identiques ou qu'ils seraient des routes réservées uniquement au transport rapide, dit-il.

Le maire explique que la volonté d’améliorer le système de transport en commun dans la ville par la mise en place de corridors rapide évolue selon les problèmes du moment.

Il souligne que, depuis sa première élection en 2014, le gouvernement provincial a changé le financement du transport en commun et que la Ville doit s’ajuster.

Selon lui, des consultations préalables avec toutes les parties et les résultats des études en cours permettront d’évaluer les ressources disponibles, la viabilité des corridors et les outils technologiques qui peuvent être mis au profit du transport.

Ce n’est qu’après ces étapes que la Ville pourra prendre des décisions sur les structures des prochains corridors de transport rapide, selon le maire.

D’après lui, les enjeux dans les constructions des lignes de transport rapide ne sont pas que financiers.

La Ville doit s’assurer d’utiliser de manière optimale les nouvelles technologies et d'évaluer les questions écologiques, entre autres.

Le projet d’avoir six corridors de transport rapide reste valable, mais les recherches en cours et l’engagement du public sont importants pour nous assurer d’avoir de bonnes bases.

Brian Bowman, maire de Winnipeg

Les Winnipégois doivent être ouverts à l’innovation et ne doivent pas forcément s’attendre à ce que les prochaines lignes de transport rapide soient identiques à celles de la première ou de la deuxième phase, précise le maire.

L’ouverture de la première ligne de transport en commun rapide est prévue cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !