•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

The Hunt, film fustigé par Trump l'an dernier, sortira finalement le 13 mars

Une femme aux cheveux blonds tient un fusil dans une station service.

L'actrice Betty Gilpin dans une scène du film « The Hunt »

Photo : Universal Pictures

Agence France-Presse

The Hunt (La chasse), un film mettant en scène des élites traquant pour le plaisir des Américains et Américaines ordinaires, dont la sortie avait été annulée l'an dernier après une vive polémique, sera finalement dans les salles américaines le 13 mars.

Le film devait initialement sortir en septembre dernier, mais il avait scandalisé une partie de la frange républicaine, dont le président Donald Trump lui-même, et les studios Universal avaient fini par y renoncer.

Le Hollywood libéral est raciste haut plus haut point... Le film qui s'apprête à sortir a été créé pour enflammer et causer le chaos, avait commenté à l'époque le président américain sur Twitter.

Satire violente de la profonde fracture entre les différentes classes sociales américaines, avec en vedette Hilary Swank et Betty Gilpin, The Hunt montre des élites richissimes chassant et abattant, par pur snobisme et mépris de classe, des personnes pauvres issues d'États ruraux, bastions traditionnels du parti républicain (Wyoming, Mississippi...).

Les scènes brutales contenues dans la bande-annonce présentée à la fin de juillet avaient fait d'autant plus grincer des dents que l'Amérique avait été endeuillée par deux fusillades ayant fait 31 morts au Texas et en Ohio quelques jours après sa diffusion.

Les studios Universal ont apparemment décidé de s'approprier désormais la controverse pour faire la promotion de leur film. Celui dont on a le plus parlé sans l'avoir jamais vu... pour l'instant, écrivent-ils dans un communiqué annonçant sa sortie prochaine.

Une affiche de The Hunt mentionne aussi la citation suivante, attribuée à la chaîne de télévision conservatrice Fox News : Montre le vrai visage de Hollywood... dément et maléfique.

Dans The Hunt, les riches chasseurs et chasseuses appellent parfois leurs proies les « déplorables », un terme employé durant la campagne présidentielle de 2016 par Hillary Clinton pour désigner les disciples de Donald Trump les plus extrémistes.

Si l'on en croit son synopsis officiel, le film n'est pourtant pas complètement à l'avantage des personnes privilégiées d’allégeance libérale puisque l'une des proies se rebiffe et finit par traquer à son tour ses tortionnaires, les éliminant les uns après les autres.

Aucun de nous n'a voulu prendre parti avec ce film, s'est défendu le producteur Jason Blum dans une entrevue diffusée mardi sur le site du Hollywood Reporter.

Le public est assez malin pour savoir que ce qu'il voit est une satire et que c'est grotesque, insiste-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts