•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des professeurs d’une école secondaire de Hawkesbury dénigrés sur Instagram

Le logo d'Instagram apparaît sur un fond gris foncé.

Des enseignants d'une école dénigrés sur Instagram

Photo : Getty Images / Carl Court

Outils de communication efficaces, les réseaux sociaux comportent aussi leur côté sombre. Des enseignants de l’école secondaire publique Le Sommet de Hawkesbury l’ont tout récemment appris à leurs dépens.

Dans une note diffusée lundi matin, la direction a indiqué que des élèves ont créé un compte sur le réseau social Instagram sur lequel ils ont ciblé plusieurs enseignants […] de façon dégradante.

Affiche de l'école, en bordure de route.

Un compte Instagram à caractère haineux cible plusieurs enseignants de l'école secondaire publique Le Sommet.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Aujourd’hui suspendu, le compte qui était suivi par plus de 300 abonnés comprenait, toujours selon la direction, des attaques de nature sexuelle, haineuse et raciste.

En prenant connaissance du contenu publié sur le compte, la direction de l’établissement a immédiatement alerté la Police provinciale de l’Ontario, ainsi que le site Instagram. 

On est une équipe. On s’est tenus dans tout ça. On est solidaires. On a de la peine , a raconté la directrice de l’école, Anne Laflamme. 

La directrice devant un babillard de l'école secondaire lors d'une entrevue à la caméra.

La directrice de l'école secondaire publique Le Sommet, Anne Laflamme.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

On se demande pourquoi ça peut arriver tout ça. […] On veut que ceci arrête. On veut que les réseaux sociaux soient utilisés pour des fins constructives et non destructives.

Anne Laflamme, directrice, école secondaire publique Le Sommet

Cette dernière avoue que des membres du personnel enseignant ont été secoués en apprenant l’existence du compte en question.

Quand les enseignants ont trouvé ça, ils ont vraiment été outrés. […] Les policiers sont venus voir les enseignants. Ils ont [aussi] fait des démarches auprès des jeunes à l’origine du compte, a ajouté Anne Laflamme. 

Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) ne prend pas cette histoire à la légère.

Jean-François Thibodeau répond aux questions dans une salle de réunion du CEPEO.

Le directeur responsable de la sécurité et du bien-être des élèves du CEPEO, Jean-François Thibodeau.

Photo : Radio-Canada

 On fait du travail […] pour permettre aux élèves de développer des habiletés sociales ou avoir une utilisation éthique […] des médias sociaux. Malgré tout ça, ça se peut que certains élèves […] [n’en fassent] pas une bonne utilisation.

Jean-François Thibodeau, directeur responsable de la sécurité et du bien-être des élèves au CEPEO

Un appel a aussi été lancé aux parents des élèves de l’école afin d’encourager le dialogue. Il y a une énorme sensibilisation à faire. [Sur les réseaux sociaux], une fois que c’est dit, c’est dit. […] L’image qui est commentée, le commentaire reste. [Les réseaux sociaux ont] une portée infiniment grande. Il faut faire attention. Il faut être prudent, conclut Anne Laflamme. 

Par ailleurs, un deuxième compte similaire au premier a fait surface sur Instagram lundi matin.

On ne sait toujours pas si celui-ci a été suspendu à son tour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Éducation