•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une dameuse accidentée.

Michel Truchon est resté coincé dans la dameuse pendant huit heures.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Trois jours après l’accident qui a failli coûter la vie au conducteur d’une dameuse, le Mont-Bélu pourra finalement rouvrir mercredi.

Le centre de ski Mont-Fortin va prêter une dameuse pour permettre la reprise des activités, le temps qu’une autre dameuse, louée aux États-Unis, arrive à Saguenay. Cette dernière permettra d’assurer le maintien des opérations jusqu’à la fin de la saison de ski.

Dimanche, Michel Truchon entretenait les pentes quand le véhicule dans lequel il prenait place s’est renversé dans un boisé. Incapable d’atteindre son téléphone cellulaire, l’homme est resté coincé pendant huit heures dans l’habitacle alors que le mercure oscillait sous la barre des -20 degrés Celsius. L’opération de secours visant à le sortir de sa fâcheuse position a mobilisé une cinquantaine de personnes.

Michel Truchon a souffert d’hypothermie sévère et d’engelures aux orteils et aux chevilles. Après avoir été plongé temporairement dans un coma artificiel, il répondrait maintenant bien aux traitements.

Le directeur de la station de ski est particulièrement touché par cette histoire. C’est plus qu’un employé. C’est mon ami depuis le secondaire. On se connaît depuis très très longtemps, mentionne Frédéric Perron.

L’année a été difficile pour Michel Truchon et sa conjointe qui a donné naissance prématurément à des triplées. Celles-ci sont de véritables miraculées, mais deux d’entre elles ont encore des problèmes de santé.

Toute l’histoire, la mésaventure qui est arrivée avec les triplées, on n’avait pas besoin de ça. On aurait pu en donner un peu à quelqu’un d’autre, croit Frédéric Perron. Tout le monde est choqué de ça. C’est des dures épreuves puis on va espérer que la pente va remonter pour eux autres. On va tout faire pour les aider.

Un souper-bénéfice était d'ailleurs déjà prévu le 14 mars prochain pour soutenir la famille Truchon-Jalbert.

Sécurité accrue

Par ailleurs, afin d’éviter d’autres accidents graves, le Mont-Bélu a mis en place de nouvelles mesures de sécurité.

Les employés disposent désormais d’un dispositif pour avoir en tout temps leur téléphone à portée de main, au niveau de la poitrine.

La direction du centre a également décidé que les employés qui travaillent de nuit ne seront plus seuls.

D'après les informations de Priscilla Plamondon Lalancette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !