•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lancement de la web-série Abigaëlle et la séduction prénatale

Livres de Stéphanie Bourgault-Dallaire

La web-série Abigaëlle et la séduction prénatale est une adaptation du roman du même titre de Stéphanie Bourgault-Dallaire.

Photo : Stéphanie Bougault-Dallaire

L'adaptation du deuxième tome de la trilogie de l'auteure Stéphanie Bourgault-Dallaire, intitulé Abigaëlle et la séduction prénatale, sera diffusée sur TV5 Unis (Nouvelle fenêtre) à compter du 14 février.

Avec de nouveaux personnages et une nouvelle intrigue, la nouvelle saison de la web-série franco-albertaine qui raconte les péripéties amoureuses de l'optométriste Abigaëlle Michaud promet d'être haute en couleur.

Dans la première saison, la jeune trentenaire qui accumule les échecs amoureux fait la rencontre de Guillaume Turmel, interprété par Vincent Leblanc-Beaudoin.

Dans Abigaëlle et la séduction prénatale, le couple attend un enfant, et doit composer avec les familles respectives, notamment la mère de Guillaume, plutôt envahissante.

Un scénario qui devrait les amateurs de comédies selon Vincent Leblanc-Beaudoin, qui interprète Guillaume Turmel, l’amoureux d’Abigaëlle : Il y a beaucoup de scénarios dans la deuxième saison dans lesquels les gens vont se reconnaître. L'écriture est super drôle, on pousse vraiment la comédie. Il y a des scènes vraiment cauchemardesques et oniriques. On pousse vraiment la limite de ce qu'on peut faire avec cette série-là.

Une série qui gagne en popularité

La série est la première fiction francophone du genre à voir le jour en Alberta. Elle a été entièrement produite et tournée à Edmonton par la société Far West Productions.

Grâce au succès de la première saison, la série a pu doubler son budget de production. Ces fonds supplémentaires ont permis d'attirer des artisans de talents et à la série de rivaliser avec d'autres émissions populaires, selon la réalisatrice et productrice de la série, Jessica L'Heureux.

Ça a permis de garnir l’équipe davantage. Ça se voit à l’écran et à l’image que nous avions une équipe qui est beaucoup plus complète, explique-t-elle.

L’actrice québécoise Marie-Ginette Guay, qui a joué dans plusieurs productions cinématographiques et télévisuelles telles que Les affamés, 30 vies ou encore Discussions avec mes parents, s’est d’ailleurs jointe à l’équipe de la série en interprétant la belle-mère d’Abigaëlle Michaud.

Elle a tellement d’expérience et elle a beaucoup partagé ses connaissances avec nous, affirme Jessica L’Heureux.

Une série francophone rassembleuse

La majorité des personnages d’Abigaëlle et la séduction prénatale sont cependant issus de communautés francophones de l’Ouest canadien. Une situation qui pourrait contribuer à renforcer l’identité des francophones hors Québec.

« Tous les francophones de l’Ouest vont se retrouver à travers les personnages de la saison deux  », soutient-il.

C'est vraiment important qu'il y ait des productions francophones qui reflètent la diversité franco-canadienne. Les gens nous disent qu’ils sont contents de se voir et d’entendre leurs accents. Il sont contents de voir Edmonton. Ça nous rend très fiers, affirme quant à elle Jessica L’Heureux.

Créer une web-série francophone en milieu minoritaire comporte cependant son lot de défis.

Le plus grand défi c’est la main-d’oeuvre parce que c’est difficile de trouver des gens qui sont qualifiés et formés pour faire de la fiction en français. On n’a pas réussi à trouver un monteur francophone ici par exemple, ajoute la réalisatrice qui déplore également le manque de financement.

On espère faire une saison 3. On a reçu du financement, mais je dois dire que les changements qui ont été apportés au programme de crédit d’impôt par le nouveau gouvernement ça fait très mal, dit-elle.

Le lancement de la série diffusée aura lieu mercredi soir à la Cité francophone d'Edmonton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !