•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Île-du-Prince-Édouard accueille une néonatologiste

Le ministre de la Santé, James Aylward et la néonatologiste, la Dre Beth Ellen Brown.

Le ministre de la Santé, James Aylward et la néonatologiste, la Dre Beth Ellen Brown.

Photo : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Radio-Canada

Davantage de nouveau-nés insulaires qui sont malades ou qui sont prématurés pourront recevoir des soins intensifs, grâce à l'embauche d'une nouvelle néonatologiste, la Dre Beth Ellen Brown.

Ce service est un ajout à l’unité de soins néonatals intensifs de l’hôpital Queen Elizabeth à Charlottetown.

La Dre Brown, originaire de Charlottetown, a obtenu son diplôme de médecine de l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador, puis a effectué sa résidence en pédiatrie à l’Université Western.

Elle est de retour à l’Île après avoir suivi une formation spécialisée en médecine néonatale et périnatale à l’Université Dalhousie à Halifax.

Tout au long de ma formation, j’avais hâte au jour où je me joindrais à l’équipe de l’hôpital Queen Elizabeth à titre de néonatologiste; c’était mon ambition à long terme de faire progresser les soins néonatals intensifs à l’Île-du-Prince-Édouard, a précisé la Dre Brown.

Une fois que le service de néonatologie sera pleinement opérationnel, les bébés prématurés nés jusqu’à 12 semaines avant terme et les bébés nés à terme qui ont besoin de soins intensifs néonatals avancés n’auront plus besoin de quitter la province pour recevoir les soins nécessaires.

Nous serons en mesure de ramener les jeunes enfants ayant reçu des soins à l’[hôpital] IWK plus rapidement à l’Île. Cela diminuera le fardeau pour les nouveaux parents qui doivent voyager et s’éloigner de leur domicile pendant de longues périodes avec leur bébé prématuré, a déclaré le Dr André Celliers, directeur général des affaires médicales à Santé Î.-P.-É.

En plus d’avoir recruté une néonatologiste à temps plein, le gouvernement embauchera du personnel spécialisé, notamment une infirmière praticienne en néonatologie, des inhalothérapeutes, une infirmière autorisée et d’autres employés de soutien pour le service de néonatologie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !