•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ces deux frères ont pris 8 ans pour recréer Histoire de jouets 3 avec de vrais jouets

Deux jeunes hommes tiennent dans leurs mains des figurines de la série de films « Histoire de jouets ».

Morgan McGrew (à gauche) et son frère Mason (à droite) ont recréé leur propre version du film « Histoire de jouets 3 ».

Photo : Morgan McGrew

Radio-Canada

Morgan et Mason McGrew ont reproduit le film d’animation à l'aide de la technique de l'animation image par image.

Leur création, intitulée Histoire de jouets 3dans le monde réel (Toy Story  3 in Real Life), est sortie sur YouTube le 25 janvier dernier.

Les deux frères, qui sont aujourd’hui au début de la vingtaine, ont minutieusement reproduit le film d’animation paru en 2010 à l’aide de la technique de l’animation image par image (en anglais stop motion).

Ça fait du bien d’avoir terminé, mais c’est en même temps un peu bizarre, parce qu’on a travaillé tellement longtemps à temps perdu sur cette production fastidieuse, a fait savoir Morgan à l’animatrice de radio de la CBC Carol Off.

Pour rester fidèles au film original, les deux frères ont déployé des efforts considérables. C’était parfois un peu fou. Trois secondes de film pouvaient prendre jusqu’à huit heures consécutives de tournage, explique Morgan.

La recherche de l’ensemble des jouets et des accessoires présents dans le film a également constitué tout un défi. Il y a un moment dans le film où Ken fait un défilé de mode pour Barbie. Nous avons donc dû trouver chacune des pièces portées par la figurine, dit Morgan.

Lors du téléversement du film sur YouTube, le contenu a tout de suite été signalé par Disney en raison de l’atteinte au droit d’auteur. Mais les deux frères ont convaincu l’entreprise que leur création était un hommage au film original plutôt qu’une imitation.

Finalement, l’ambitieuse réalisation a constitué pour les deux frères de l’Iowa une formidable leçon de cinéma. Ça a été une occasion de faire quelque chose de complètement fou tout en développant nos habiletés cinématographiques, constate Morgan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !