•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert à un gazoduc de 80 km jusqu'à Montmagny

Des élus et des entrepreneurs de Montmagny militent pour approvisionner la région en gaz naturel.

Des élus et des entrepreneurs de Montmagny militent pour approvisionner la région en gaz naturel.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Énergir peut aller de l'avant avec son projet de prolonger le gazoduc entre Saint-Henri et Montmagny.

Le projet, estimé à 55 M$, consiste à ajouter 80 kilomètres au réseau qui atteint jusqu'à maintenant Bellechasse. Il permettra d’alimenter en gaz naturel les clients situés à Saint-Charles-de-Bellechasse, Saint-Raphaël, Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud et Montmagny.

Nous sommes heureux de la décision favorable de la Régie de l’énergie. Il s’agit d’un projet porteur pour le développement économique de la région qui voit le jour, a réagi l'entreprise.

L'entreprise Energir, à Québec.

L'entreprise Energir, à Québec

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Le projet autorisé par la Régie de l'énergie bénéficie d’une contribution financière maximale de 47,6 M$ garantie par le gouvernement du Québec.

Ce montant d’aide financière représente plus de 86 % des coûts totaux du projet, est-il indiqué dans la décision de la Régie de l'énergie, rendue le 22 janvier.

Une carte topographique illustre le tracé de la conduite projetée par Énergir.

La conduite projetée permettra de relier Saint-Henri à Montmagny

Photo : Énergir

Attractivité et compétitivité

Près de 100 entreprises de Montmagny ont manifesté leur appui au projet. Le maire, Rémy Langevin, voit ce feu vert comme une excellente nouvelle pour sa région.

En plus de desservir le parc industriel, le gazoduc joindra le boulevard Taché pour alimenter la polyvalente, l'école primaire et une partie du centre-ville.

Le milieu a démontré qu'il était prêt à consommer assez de gaz naturel pour rencontrer la rentabilité du projet, se réjouit-il.

L'entreprise Montel veut réduire sa consommation de propane et de mazout.

L'entreprise Montel veut réduire sa consommation de propane et de mazout.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Le maire Langevin croit que la région de Montmagny sera maintenant plus attractive, ce qui favorisera l'implantation de nouvelles entreprises.

Ça augmente leur rentabilité et ça les rend plus compétitives avec les autres entreprises à Lévis, explique Rémy Langevin.

« Pour les entreprises qui ont adhéré, on a calculé une économie de 1 million de dollars en coûts énergétiques. »

— Une citation de  Rémy Langevin, maire de Montmagny
Le maire de Montmagny, Rémi Langevin, milite pour acheminer le gaz naturel dans sa région.

Le maire de Montmagny, Rémi Langevin, milite pour acheminer le gaz naturel dans sa région.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Opposition

Le projet de prolongement du gazoduc ne fait pas l'unanimité dans la région. Environnement vert plus, la Fondation coule pas chez nous et Montmagny en transition ont fait des représentations afin de convaincre la Régie de l'énergie de ne pas autoriser le projet.

Les groupes environnementaux répètent que le gaz naturel n'a rien d'une énergie de transition.

Pour Montmagny en transition, s'il y a du gaz naturel à fournir aux industries, il devrait plutôt provenir de la biométhanisation ou de la biomasse forestière, soutient la porte-parole Denise Laprise.

Herman Bleney, Denise Laprise et Marc Boulanger, du mouvement Montmagny en transition.

Herman Bleney, Denise Laprise et Marc Boulanger, du mouvement Montmagny en transition

Photo : crédits : Montmagny en transition

Énergir a soutenu que le projet permettra d’éviter des émissions d'au moins 2201 tonnes de gaz à effet de serre par année.

Le projet permettrait de déplacer l’équivalent de plus de 350 000 litres de mazout no 2 et 8,6 millions de litres de propane, peut-on lire dans la décision de la Régie de l'énergie.

Le porte-parole d’Environnement vert plus, Pascal Bergeron, craint toutefois que des entreprises pourraient choisir de passer de l’électricité au gaz naturel en raison de subventions et de tarifs concurrentiels, ce qui diminuerait les gains potentiels.

Séance d'information publique

Une séance d'information publique est prévue à la MRC de Montmagny pour le 17 mars prochain afin d'informer la population sur le projet et de répondre aux préoccupations.

Les travaux du prolongement du gazoduc devraient s’amorcer en mai. Le branchement du réseau doit être terminé en décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !