•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Adolescent tué à Laval : la poursuite compte réclamer une peine pour adulte

Une ambulance dans une rue lavalloise.

L'adolescent de 15 ans a été tué dans le parc Marc-Aurèle-Fortin, à Laval, le 1er janvier 2020.

Photo : Radio-Canada

La poursuite a l’intention de demander une peine pour adulte si l’adolescent accusé d’avoir tué son ami dans un parc de Laval le 1er janvier dernier est reconnu coupable.

Le jeune homme, qui vient tout juste d’avoir 17 ans, est accusé du meurtre au deuxième degré de la victime de 15 ans. Il subit présentement son enquête sur remise en liberté au palais de justice de Laval.

Les familles de l’accusé et de la victime sont émotives pendant qu’un enquêteur relate le fil des événements qui auraient mené au meurtre.

Une bagarre au sein d’un groupe d’amis aurait dégénéré, au parc Marc-Aurèle-Fortin, en début de soirée. Une ordonnance de non-publication empêche de révéler les détails de l’affaire pour l’instant.

De nouveaux chefs d’accusation ont été portés contre l’accusé : menaces, extorsion, voies de fait armées et voies de fait simples, pour des événements qui se seraient produits au printemps dernier. La victime serait un autre étudiant de son école secondaire.

S’il est reconnu coupable de meurtre au deuxième degré et assujetti à une peine pour adultes, l’adolescent écopera de l’emprisonnement à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant sept ans.

La peine pour jeune contrevenant est plus clémente : sept ans au total, dont quatre ans en centre jeunesse et trois ans en liberté sous condition.

L’enquête sur remise en liberté va durer toute la journée de mardi et se poursuivra jeudi.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Crimes et délits

Justice et faits divers