•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Discours du Trône sur fond de tensions en C.-B.

Des manifestants devant l'Assemblée législative de la C.-B.

Des manifestants entourent l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique, bloquant toutes les entrées.

Photo : Radio-Canada / Adam Van Der Zwan

Dominique Lévesque

La lieutenante-gouverneure générale, Janet Austin, a lu le discours du Trône à Victoria, mardi, alors que des manifestants scandaient des slogans anti-gouvernement à l’extérieur du parlement en appui aux chefs héréditaires Wet’suwet’en qui s’opposent au projet de pipeline Coastal Gaslink.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, a repoussé à plus tard, puis annulé le point de presse qui était prévu à la suite du discours du Trône à cause des manifestants qui bloquaient les entrées et les sorties du palais législatif.

La lieutenante-gouverneure, Janet Austin, lors du discours du Trône.

Le discours du Trône a été lu par la lieutenante-gouverneure, Janet Austin.

Photo : Radio-Canada

M. Horgan a plutôt publié un communiqué au sujet des manifestations qui ont eu lieu au cours de la journée devant le palais législatif et dans plusieurs communautés de la province.

Les Britanno-Colombiens ont le droit de manifester pacifiquement, et nous respectons ce droit, lorsqu’il est exercé légalement, a écrit John Horgan.

Mais je comprends la frustration des personnes qui n’ont pas pu aller travailler, entrer dans des bureaux du gouvernement ou se rendre dans leurs communautés.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Il ajoute que le ministre des Affaires autochtones et de la Réconciliation, Scott Fraser, et les chefs héréditaires Wet'suwet'en ont discuté pendant deux jours du projet de pipeline Coastal Gaslink, mais que les pourparlers se sont soldés par un échec le 4 février.

Dans son communiqué et dans son discours du Trône, John Horgan a réitéré l’importance du travail de réconciliation avec les peuples autochtones et insisté sur le fait que cela se fait un pas après l'autre.

De son côté, le chef libéral, Andrew Wilkinson, affirme qu’il n’est pas impressionné par le discours présenté mardi.

Ce discours aurait pu être celui de l’an dernier, le NPD semble être à court d’idées.

Andrew Wilkinson, leader, Parti libéral de Colombie-Britannique

Il est d’avis que le premier ministre John Horgan manque de leadership lorsqu’il s’agit de gérer l’économie et les manifestations.

Un discours prudent et sans surprises

Le premier ministre John Horgan en conférence de presse devant un drapeau de la Colombie-Britannique.

Le premier ministre John Horgan a annoncé une réforme majeure de l'ICBC pour réduire les primes d'assurance de 20 % en évitant aux blessés de recourir à un avocat.

Photo : Radio-Canada

La réduction du coût de la vie a encore une fois été au coeur des priorités du premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, alors qu’il entame sa dernière année financière complète avant les prochaines élections fédérales. C’est ce qu’a révélé le discours du Trône lu par la lieutenante-gouverneure, Janet Austin.

Deux ans après le lancement du programme Homes for BC, 23 000 logements abordables ont été construits ou sont en cours de construction, a affirmé John Horgan : « Notre gouvernement prévoit de construire 114 000 maisons en 10 ans. »

Pour réduire les dépenses des Britanno-Colombiens, nous transformons également la Société d'assurance-automobile, l'ICBC. En enlevant le spectre des frais juridiques, les automobilistes peuvent s'attendre à une réduction de 20 % du coût de leurs assurances l'an prochain.

Le gouvernement espère également faire adopter un projet de loi, déposé en novembre dernier, qui oblige les entreprises pétrolières à rendre publiques les données du marché de l'essence, dans l'espoir que la transparence favorise la modération des prix.

De plus, le salaire minimum passera à 14,60 $/h en juin 2020 et à 15,20 $/h en 2021, une promesse du gouvernement pour aider les travailleurs les moins bien rémunérés.

Le gouvernement se félicite également de tous les programmes, subventions et places en garderie créées pour aider les familles.

Réconciliation avec les Premières Nations

Des manifestants bloquent des voies ferrées dans le nord de la C.-B.

À New Hazelton, à l'ouest de Smithers, dans le nord de la province, des manifestants bloquent des voies ferrées.

Photo : Fournie par Lillian Granley

Dans son discours du Trône, le gouvernement a souligné l’importance de la réconciliation avec les Autochtones et cité les nombreux programmes et investissements faits pour préserver la culture et améliorer les conditions de vie des Premières Nations.

Le gouvernement a reconnu que le travail de réconciliation ne fait que commencer, mais a déclaré fièrement que, en travaillant ensemble, la Colombie-Britannique et les Premières Nations ont réussi à intégrer la Déclaration des droits des peuples autochtones des Nations unies dans la législation provinciale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale