•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sauvé de justesse à l'urgence, il lance un cri du coeur

Monsieur Babineau, 73 ans, s’est rendu deux fois, cette semaine, à l’urgence de Sainte-Anne-de-Kent, à 20 minutes de son domicile.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le service d’urgence de Sainte-Anne-de-Kent fait partie de ceux qui seront fermés la nuit au Nouveau-Brunswick. Après une crise cardiaque, Simon Babineau et sa famille craignent qu’une telle fermeture entraîne des morts dans les régions rurales.

Si disons que Simon aurait eu besoin d’aller à Moncton, moi je ne sais pas si mon mari serait ici aujourd’hui, raconte Joanne Babineau.

Son mari, Simon Babineau, vient d’être soigné à l’urgence de l'hôpital Sainte-Anne-de-Kent, dimanche après-midi et soir. Il est sorti lundi matin.

Ce qui arrivait, c'est que le pouls allait trop vite et que cela endommageait le bas du cœur. Ça, ça veut dire qu'il aurait fait un massive heart attack, explique Joanne Babineau.

Les deux femmes sont assises à une table dans une cuisine

Joanne Babineau et sa fille Wanda Allain.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Heureusement, l’ambulance était sur place en moins de 15 minutes. Dès son arrivée à l’urgence de Sainte-Anne-de-Kent, Simon Babineau a subi des chocs au moyen d’un défibrillateur, ce qui lui a sauvé la vie.

M. Babineau, 73 ans, d’Aldouane, s’est rendu deux fois, cette semaine, à l’urgence de Sainte-Anne-de-Kent, à 20 minutes de son domicile. C’est dans cet établissement que lui et sa famille se rendent pour la plupart de leurs soins de santé.

Pas de service d’urgence à moins de 80 kilomètres

Le service d’urgence de Sainte-Anne-de-Kent risque de fermer la nuit à partir du 11 mars.

Elle fait partie des six urgences de la province qui fermeront de 22 h à 8 h. Les autres sont celles de Caraquet, Grand-Sault, Sussex, Sackville et Perth-Andover. Plusieurs sources ont confirmé ces informations à Radio-Canada dès dimanche.

Les habitants du comté de Kent se trouvent à approximativement 80 kilomètres des hôpitaux de Moncton.

Des médicaments.

Avec le vieillissement de la population, les régions rurales ont encore plus besoin de service de soin de proximité.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Si l’urgence de Sainte-Anne-de-Kent venait à fermer la nuit, cette famille dit craindre pour la rapidité des soins offerts.

Cela m’inquiète, bien sûr. Où est-ce qu'on va aller? C’est okay, si tu as un petit rhume, de quoi comme ça, mais si tu prends une crise cardiaque, tu fais quoi? Tu es mal pris, insiste Simon Babineau qui se remet encore de son passage à l’hôpital.

Il rappelle le caractère essentiel de ce service d’urgence, dans sa région, le jour et la nuit.

Ça ne fait pas de bon sens, si je suis malade la nuit, qu’est-ce qui arrive? Je vais mourir, c’est ça?

Simon Babineau, patient à l'Hôpital de Sainte-Anne-de-Kent

Joanne Babineau se souvient que lors de son passage à l'urgence de Sainte-Anne-de-Kent, le service était rempli. Elle ne comprend pas pourquoi on diminue ces services, au lieu de les augmenter.

On est dans de petites villes… On a besoin désespérément de l’Hôpital de Saint-Anne. Les gens ont besoin de l’Hôpital Sainte-Anne.

Joanne Babineau, femme de Simon Babineau et patiente de l'Hôpital de Sainte-Anne-de-Kent

Avec le vieillissement de la population, les régions rurales ont encore plus besoin de service de soin de proximité. Selon elle, beaucoup de citoyens de ces régions n’auront simplement pas les moyens de se rendre à Moncton.

On est plus âgé, à cette heure. On est booming. Puis, quand on tombe malade, on ne tombe pas tout le temps malade le jour. On est dans de petites villes, ajoute Joanne Babineau.

Les citoyens du Nouveau-Brunswick sont encore bouleversés par cette nouvelle. Certains organismes comme Égalité santé en français et Action H ont déjà commencé à se mobiliser contre ces fermetures.

Le gouvernement de Blaine Higgs et les réseaux de santé doivent faire une annonce officielle mardi matin.

Avec les informations de Rose St-Pierre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Établissement de santé