•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les exigences d'un musée britannique compliquent le rapatriement d'une tenue pied-noir

Un collage de photo avec : un collier autochtone, un étui d'arc, des mocassins, une chemise en daim et le chef Pied-de-Corbeau qui pose en tenue de cérémonie.

La chemise en cerf, en haut au centre, était l'un des 12 effets personnels que le chef Pied-de-Corbeau a donnés à sir Cecil Denny.

Photo : Royal Albert Memorial Museum

Nassima Way

Les Pieds-Noirs de Siksika, en Alberta, ont de la difficulté à convaincre un musée britannique de leur rendre la tenue cérémonielle du chef Pied-de-Corbeau pour l’exposer dans le musée du parc historique Blackfoot Crossing.

Cette tenue cérémoniale, composée d’une chemise en peau de cerf et de jambières, est depuis 130 ans dans le musée Royal Albert Memorial, à Exeter, en Grande-Bretagne.

Façade d'un bâtiment de style gothique.

Le musée Royal Albert Memorial d'Exeter est situé à plus de 250 kilomètres à l'est de Londres.

Photo : Radio-Canada / Pascal Leblond

Le chef Pied-de-Corbeau représente la communauté de Siksika, et il fait partie de l’identité des Pieds-Noirs, explique Shannon Bear Chief, du parc historique de Blackfoot Crossing.

Ce chef avait donné cette tenue et d’autres accessoires à sir Cecil Denny, un Britannique de la Police montée du Nord-Ouest, après avoir signé le Traité no 7, en septembre 1877. Nous pensons qu’il portait cette tenue quand il a signé le traité, dit Mme Bear Chief. Ces vêtements et ces accessoires ont ensuite été vendus au musée d’Exeter pour 10 livres Sterling, l'équivalent de 1400 $ aujourd’hui.

Résistance des Britanniques

Les responsables du parc historique Blackfoot Crossing et la Ville d’Exeter, qui gère le musée Royal Albert Memorial, discutent depuis une dizaine d’années du rapatriement de la chemise et des jambières du chef emblématique, sans succès.

Des vêtements autochtones dans un tiroir de musée.

Au musée d'Exeter, la chemise et les jambières sont préservées dans une salle où la température est stable pour éviter tout dommage.

Photo : Radio-Canada / Pascal Leblond

En 2014, les responsables britanniques sont venus en visite à Blackfoot Crossing. En 2015, le parc historique a officiellement demandé le rapatriement de la tenue.

Le rapatriement de cette tenue est important, car c’est comme si on ramenait son esprit.

Shannon Bear Chief, parc historique de Blackfoot Crossing

Les responsables du musée d'Exeter ont déclaré que la vitrine où allait être exposée la tenue ne respectait pas les normes de conservation et que le musée n’était pas accrédité. De plus, ils ne comprennent pas le modèle financier de l’établissement et ont demandé des informations sur ses subventions.

Le plus important est de s’assurer que la tenue reste entre les mains des bonnes personnes. Nous ne voulons pas que ces vêtements se retrouvent dans une organisation commerciale qui risquerait de les revendre si elle faisait faillite, dit la conseillère municipale d’Exeter, Rachel Sutton.

Nous comprenons que ce sont des objets sacrés et qu’ils ont une importance culturelle.

Rachel Sutton, conseillère municipale d’Exeter

Pour le bien de la réconciliation

Shannon Bear Chief explique qu'il y a eu beaucoup d'ajustements, depuis la visite. En effet, 100 000 $ ont été dépensés pour construire une vitrine étanche munie d’un thermomètre pour la maintenir à une température respectant les normes de conservation des vêtements faits en peau et décorés de perles et d'autres ornements.

La croix funéraire de chef Pied-de-Corbeau.

Selon la Première Nation des Pieds-Noirs de Siksika, la chemise et les jambières du chef Pied-de-Corbeau doivent être près de là où il est enterré pour être proches de son esprit.

Photo : Radio-Canada / David Rae

Shannon Bear Chief ajoute que l’accréditation a été demandée en novembre dernier et qu’une réponse sera envoyée en mars prochain. Les gens du Musée pensent que nous sommes une entité commerciale, ce que nous ne sommes pas. Je crois que c’est un malentendu, car nous sommes une organisation à but non lucratif et nous avons un magasin de souvenirs et une cafétéria comme les autres musées, explique-t-elle.

Nous sommes surtout un centre culturel, nous essayons de louer des locaux, mais ce n’est pas notre raison d'être.

Shannon Bear Chief, parc historique de Blackfoot Crossing

Devant cette résistance, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a envoyé en octobre dernier une lettre au député d’Exeter, Ben Bradshaw, disant que le rapatriement doit être approuvé, car ce serait un acte de réconciliation avec les Premières Nations du Canada.

Le député d’Exeter, de son côté, dit que la Ville d’Exeter attend toujours des réponses du parc historique notamment sur son modèle de financement et renvoie la balle à Jason Kenney, lui demandant d’aider à trouver ces réponses pour trouver une solution positive.

Le conseil municipal d’Exeter doit débattre du rapatriement de la chemise et des jambières du chef Pied-de-Corbeau en juin et rendra une décision en juillet.

Avec des informations d'Erin Collins

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Autochtones