•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens demandent la préservation d’un boisé de Trois-Rivières

Un boisé et des maison.

Des citoyens souhaitent protéger un boisé situé sur le boulevard des Chenaux, entre la Côte Rosemont et la rue Vincent-Bélanger.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Radio-Canada

Une quinzaine de personnes demande, dans une lettre ouverte parue lundi matin dans Le Nouvelliste, à ce qu'un boisé soit protégé par la Ville de Trois-Rivières alors que le terrain est en vente au prix de 550 000 $ pour en faire un développement domiciliaire.

Situé sur le boulevard des Chenaux, entre la Côte Rosemont et la rue Vincent-Bélanger, ce terrain a une superficie de 38 500 mètres carrés. Des résidences unifamiliales, des jumelées ou du multilogement pourraient y être construits, alors qu’une rue est même prévue avec la Ville.

Dans la lettre ouverte, on souligne que plusieurs citoyens se sont appropriés l’endroit. Des sentiers ont été aménagés, des œuvres d’art permanentes et temporaires ont vu le jour, et des corvées de nettoyage ont permis de revitaliser la rivière Millette, qui traverse le terrain.

Ce travail a même été récompensé d’un Prix Action David Suzuki en 2016.

L’une des signataires, Valérie Delage, s'inquiète de la possibilité de voir ce boisé disparaître. Elle estime que ce lieu possède une grande valeur écologique, historique et sociale, puisque de nombreux résidents du secteur s’y rendent.

Toutefois, le terrain appartient à un propriétaire privé, limitant ainsi les actions qui peuvent être prises par les signataires pour préserver ce petit bout de nature, comme le décrit Mme Delage.

Le groupe souhaite discuter avec la Ville de Trois-Rivières en vue d’un potentiel rachat par le biais de la Fondation Trois-Rivières durable. La conseillère municipale Mariannick Mercure aurait été mis au courant des démarches des signataires.

De son côté, la conseillère municipale du district des Carrefours, Valérie Renaud-Martin, promet qu’une analyse est faite pour se pencher sur une stratégie afin de pouvoir préserver le milieux naturels, donc les boisés de proximité comme celui-ci.

Mme Delage, qui était candidate de Québec solidaire aux dernières élections provinciales, assure qu’elle ne demande pas au propriétaire, Yvon Roy, de ne pas vendre son terrain, mais espère pouvoir travailler avec lui pour protéger cet espace vert du secteur Trois-Rivières-Ouest.

Celui-ci le possède depuis plus de 25 ans et y opère un commerce situé sur un terrain adjacent, mais n’a jamais trouvé de vocation pour le lot vacant.

Il se dit ouvert à ce que le terrain demeure un espace vert. Il affirme cependant que des promoteurs immobiliers ont déjà manifesté leur intérêt. Bref, peu importe ce que devient son terrain, il souhaite tout simplement s’en débarrasser.

À l’automne 2018, une mobilisation citoyenne s'était formée afin de sauvegarder le boisé du boulevard des Estacades.

Avec les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !